C.A. : Même détermination pour les mêmes ambitions





D’ordinaire lorsque le leader et la lanterne rouge sont en confrontation directe, les suffrages


penchent plutôt en faveur du premier, statut de favori en puissance oblige. Mais cette fois, il ne serait manifestement pas de même, puisqu’à cinq journées seulement de la fin du parcours, les Bizertins jouent pour la survie.


Aussi, les Clubistes s’attendent-ils à une résistance farouche de la part des Nordistes, en quête de points. Or, les gars de Bab Jedid, rejoints par les Etoilés et sentant plus que jamais le souffle des autres Sahéliens, ceux de Monastir, dans leur dos, sont eux-mêmes acculés à faire désormais le plein à chaque sortie, en tout cas à ne plus gaspiller le moindre point d’ici le 27 mai prochain, date de clôture de l’exercice en cours.


D’ailleurs, le moral du groupe dirigé par Bertrand Marchand n’a apparemment pas été altéré à la suite de la défaite essuyée dimanche dernier à Sousse. Tout au contraire, cette contre-performance n’a fait que souder davantage le groupe, sinon à le galvaniser afin d’aborder la suite de la compétition, animé des meilleures intentions, donc d’une motivation inaltérable.


Certes, encore, la défaite aura été amèrement ressentie dans l’entourage du parc Mounir Kebaïli, mais elle n’a fait que pousser les joueurs à donner encore plus, sachant que la prestation des partenaires de Lassaâd Ouertani, promu capitaine à la suite de l’expulsion du gardien Ali Boumnijel, a été somme toute satisfaisante.


 


Changements en vue


Cette expulsion, accompagnée du penalty victorieux des Sahéliens, n’a d’ailleurs pas perturbé outre-mesure la sérénité des Clubistes, d’autant que le remplaçant de l’inamovible vieux briscard s’est honnêtement tiré d’affaire. Saber Ben Rejeb s’est en effet acquitté convenablement de la mission qui lui a été dévolue, donnant ainsi confiance aux siens, tout en décourageant ses adversaires par des arrêts-réflexes dont il a le secret.


Il sera, à n’en pas douter, reconduit par le coach Marchand pour relever son coéquipier Boumnijel suspendu pour ce match. En ce qui concerne la défense, seuls Njanka et Souissi sont partants d’office. Pour les autres postes, le technicien des «Rouge et Blanc» ne se prononcera paraît-il qu’au dernier moment, d’autant que Chokri Zaâlani traîne encore la patte, victime de ligaments croisés. Il sera vraisemblablement suppléé par Anis Amri sur le flanc gauche, alors que Laâroussi Bargougui occupera celui de droite.


Le compartiment le plus fiable, et le plus constant de l’ensemble clubiste, est incontestablement la ligne médiane qui donne entière satisfaction au staff technique. Wissem Yahia, Lassaâd Ouertani et Oussama Sellami sont effectivement des valeurs sûres, en quelque sorte le maillon principal de la chaîne. Ces trois hommes sont en fait le baromètre du team clubiste, celui qui fait le beau temps depuis le démarrage de l’actuelle, surtout que Yahia a retrouvé une grande partie de ses moyens.


Reste enfin l’attaque, source indiscutablement des maux de tête du staff technique, souci majeur donc de Bertrand Marchand. Ce compartiment aurait certainement besoin d’un coup de fouet salvateur, autrement dit une petite «révolution»! Mais Marchand y adhérera-t-il ?


Rien n’est sûr, dans la mesure où le coach clubiste donne l’impression d’être un fanatique du conservatisme malgré les ratés, innombrables et successifs de ses avants. Osera-t-il cette fois prendre le taureau par les cornes?


D’après les dernières constatations Mustapha Bidhodhane serai mis au repos. Ainsi, Foued Bouguerra retrouvera-t-il son poste au front de l’attaque, aux côtés de Moussa Poukong et Zouheïr Dhaouadi.


 


Mansour AMARA


 


____________


 


Formation probable


 


Ben Rejeb, Bargougui, Souissi, Njanka, Amri, Yahia, Ouertani, Sellami, Poukong, Bouguerra, Dhaouadi.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com