C.A. – C.A.B. (1 – 1) : Nouvelle déception clubiste





Ceux qui s’attendaient à la réaction des Clubistes après leur défaite de Sousse ont dû finalement déchanter.


Une nouvelle déception donc pour Marchand et ses protégés qui ont perdu deux points précieux dans la course frénétique vers le titre.


 


Il faut dire que les Clubistes ont manqué de pot au cours de la période initiale, qu’ils ont légèrement dominée, ponctuée par plusieurs tentatives dont notamment celle qui a amené le but de Foued Bouguerra, injustement refusé par l’arbitre italien Farina, ou encore le coup franc de Wissem Yahia dont le tir a frôlé la transversale.


Encore des opportunités gâchées qui auraient permis à Lassad Ouertani et ses partenaires d’atteindre la pause nantis d’une avance, à la fois sécurisante et également, stimulante pour la suite des débats.


Avouons cependant que l’équipe adverse, en quête de points et surtout de confiance, est venue à Tunis avec la ferme intention de réaliser une bonne performance lui permettant de continuer sur sa lancée des dernières semaines afin de sauver sa place parmi l’élite.


Le staff technique du club du Nord a mis en place un dispositif capable de déjouer les plans de l’adversaire. Mokhtar Tlili et ses collaborateurs ont certes opté pour la prudence, mais tout en menant des contres qui auraient pu aboutir.


Les Bizertins auraient même légitimement aspiré à la victoire en fin de partie, s’étant effectivement procurés les meilleures occasion dans les ultimes minutes de la rencontre, essentiellement celles lamentablement ratées par Zied Laaroussi. Les gars de Bab Jedid doivent d’ailleurs une fière chandelle à leur keeper Saber Ben Rejeb auteur de trois belles parades.


Comme ils doivent également remercier Oussama Sellami dont le pied gauche (magique !) et la régularité en ont fait le canonnier «number one» de l’ensemble clubiste, puisqu’il en est à sa septième réalisation de la saison.


D’ailleurs, n’eut été le travail inlassable des hommes de l’entrejeu, la formation «rouge et blanc» aurait connu des difficultés énormes, d’autant que l’attaque a manqué encore une fois de jus et de tranchant.


Pour preuve, Poukong, qui a animé le couloir droit de son équipe et Dhaouadi, du côté gauche, ont été mis sous l’éteignoir dès le début de la rencontre, ne parvenant que rarement à se dépêtrer du marquage strict qui leur a été imposé.


Quant au revenant Bouguerra, préféré finalement au Marocain Mustapha Bidhodhane, il s’est essoufflé le plus souvent inutilement pour décrocher très loin derrière à la recherche d’une balle fuyante.


Pour conclure, disons que le CA a gaspillé encore deux points qui compteront peut-être lourdement en fin de parcours. Il s’est montré en outre hésitant, ne sachant s’y prendre face au bloc érigé par les Nordistes, comme ce fut le cas en d’autres occasions, devant notamment l’EOGK, l’ASM ou le CSHL...


 


Mansour Amara




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com