U.S.M. – A.S.M. (3-0) : Victoire du défi





L’USM a réussi un joli coup aux dépens de l’ASM pour rejoindre le CA en tête du classement de la L1.


 


Alors que les Salem, Boukoraâ, Jedidi, Bnouni, Jerry et Salhia, éléments déterminants du dispositif usémiste, étaient sur les gradins, pour blessures ou suspension, ce sont les Mosrati, Falhi, Galbi, Ayari et Ben Belgacem, des jeunes à court d’expérience, qui ont servi de solutions de rechange, de fortune, pour composer la formation à aligner face à des Marsois, tombeurs d’EGSG, dimanche dernier, mais au sein desquels il manquait Mouihbi et Boussif. Assoiffés de réhabilitation après l’échec d’El Menzah, devant le ST, les Usémistes n’avaient d’alternative que de renouer avec la victoire, en dépit de tous les handicaps. Le public se chargea, pour sa part, et comme à l’accoutumée, de leur servir d’apport psychologique. L’ambiance créée par la chorale émouvante des pelouses, et qui finit par ne laisser personne indifférent, eut le mérite de motiver cette formation remaniée pour réaliser l’objectif assigné. On pourrait regretter ces erreurs de tous genres, concédées par Ayari, Ben Abdelkader, Mosrati, Falhi et même Galbi et Ben Belgacem, mal exploitées par ailleurs, par Khemila, Kazadi, Guitouni et Ghazouani. Nefzi suffit, à lui seul, pour nous les faire oublier, de par son réflexe étonnant, au moment où ses coéquipiers ne se sont pas, encore, trempés dans les débats, même si Galbi et Ben Belgacem se sont illustrés comme un duo d’attaque vif et rapide, mais en panne d’inspiration. Le coup de grâce a été créé par Haj Kacem, ayant suppléé Guaye, blessé (15’), et que l’arbitre a sanctionné pour avoir dévié de la main la trajectoire de la balle, dans les 18 m. Le penalty réussi par Fernando (30’), allait libérer les jambes de Ben Belgacem qui parvint à doubler la marque, 4 mn plus tard. Après le repos, on s’attendait à un retour en force des Marsois pour remonter la pente, surtout avec le repli des locaux qui optèrent pour un jeu à l’économie. Guitouni (55’), Jupiter (60’) et Khmila (62’) se sont montrés impuissants de tromper la vigilance d’un Nefzi impérial. Le reste du temps à jouer ne peut être meublé que par l’égalisation du CAB, à Tunis, accueillie comme il se doit par le public, puis par le 3ème but monastirien réalisé par Galbi à 8 mn de la fin de la partie.


Grâce à cette victoire, et en attendant le sort qui sera réservé à l’ESS à Gafsa, l’USM est désormais, co-leader, à 4 journées de la fin. C’est, tout de même, un événement historique dans les annales du club.


 

M. NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com