Essai BMW 320i : Un tempérament d’acier dans un écrin de velours





L’occasion était trop belle pour résister à la tentation. Ben Jemaâ Motors (BMW Tunisie) et la galerie Ammar Farhat ont organisé une rencontre d’un nouveau genre entre la technologie et l’art… et voici, entremêlées, les dernières nouveautés de la gamme BMW et les créations de Gorgi, Filali, Ben Arab et Sahli. Dans la foulée, on nous a proposé de passer derrière le volant d’une BMW de notre choix. Nous avons posé notre dévolu sur la 320i, la plus «populaire» et donc la plus représentative de la gamme. Epoustouflant !!


 


Sobriété, élégance, rigueur… tout cela est de notoriété publique aux quatre coins du monde mais nous sommes tentés de dire que l’essai d’une BMW relève quasiment d’une expérience mystique. Car ce n’est certainement pas une vulgaire «bagnole», mais quelque chose d’assez indéfinissable entre un carrosse de la Renaissance et un char de combat des temps antiques.


Aujourd’hui, on appelle cela (sans grande élégance d’ailleurs): le tempérament sportif… Comme si ce qualificatif banalement généraliste pouvait espérer rendre le bousculement des sentiments de l’heureux élu qui ouvre la portière à barres de renfort intégrées, prend place sur le siège de dakota beige réglable sur les trois axes, introduit la clef à empreinte électronique et le bouton Start/Stop, engage la première des six vitesses, désengage le frein à main et donne un petit coup d’accélérateur pour essayer d’entendre le moteur de 2 litres particulièrement silencieux.


Première, deuxième, troisième… en 9 secondes, votre cadran indique 100km/h, laissant tout le monde derrière. Vous comprenez soudain ce que veut dire la reine de la route. Le moteur, serein, n’affiche aucune émotion particulière parce que la BMW 320i, d’un poids à vide de moins de 1,5 tonne, n’émeut pas le moteur de 4 cylindres en ligne avec 16 soupapes et une cylindrée de près de 2 litres (1995 cm3). Une performance qui, pourtant, ne gère pas lourdement votre facture de consommation puisque celle-ci ne dépasse pas les 5,6 l/100km en extra-urbain et 10,7 en ville.


Un moteur qui ronronne quel que soit le régime que vous lui demandez car la boîte à vitesses de la BMW 320i se distingue par ses six rapports dont la démultiplication s’adapte à toutes les situations; en flânerie, en long parcours, en côte, en virage… Mais votre moteur peut changer de «voix» dans les hautes vitesses et vrombir sans réserves quand vous décidez de monter vers les 160, les 180, les 200 et même les 220 km-h. Le duo Velvetronic et double Vanos, qui y sont installés, permettent ainsi puissance en hausse/consommation en baisse et courbe de couple idéale sur toute la plage des régimes.


Quand vous êtes au volant, vous vous rendez tout de suite compte que la direction active adapte l’assistance à la vitesse et que si, par exemple, votre BMW a tendance à déraper lors du freinage sur routes à adhérences différentes, votre direction active la stabilise immédiatement en effectuant automatiquement un contre-braquage ciblé. Vous pouvez donc freiner plus fort dans n’importe quelle situation (côte, virage…) sans que votre BMW ne dévie de sa trajectoire.


Ce n’est pas peu dire que vous êtes dans l’une des voitures les plus sûres du monde car vous avez aussi toute la panoplie du contrôle dynamique de la stabilité (y compris ABS, CBC et DTC), le système de pare-choc absorbeurs et autogénérants, les airbags, les ceintures à enrouleur automatique, les pneumatiques RSC à roulage à plat, les projecteurs directionnels… et la liste est longue.


Quant aux questions environnementales, vous n’avez certainement pas de quoi rougir car les émissions de CO2 de la BMW 320i ne dépassent pas les 178 g/km et elle obéit à la norme draconienne antipollution de l’Union européenne. De plus, elle fait partie d’un concept complet de recyclage puisqu’elle a été construite de façon à pouvoir être recyclée sans problème et à moindre coût.


Mais oubliez tout cela. Installez-vous tout simplement au volant et écoutez-la respirer à pleins poumons. Carrez-vous confortablement dans le siège-baquet, allumez la radio ou activez vos fichiers MP3 préférés et imprégnez-vous du plaisir unique de conduire une 320i.


 


Manoubi AKROUT

manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com