Banque mondiale : Wolfowitz prêt à changer de style, pas à démissionner





Washington-Agences


Le président de la Banque mondiale (BM) Paul Wolfowitz est prêt à changer de style après un scandale de favoritisme qui le menace à la tête de l'institution mais il se refuse à démissionner, écrit le Washington Post.


Au cours d'une réunion  Wolfowitz a dit examiner la possibilité de recourir à un "coach" pour l'aider à changer son mode de direction, selon le quotidien qui ne cite pas ses sources.


Il a aussi engagé un avocat de premier plan, Robert S. Bennett, pour le représenter dans l'affaire née des augmentations faramineuses de salaire qu'il a accordées à sa compagne Shaha Riza, elle aussi employée à la BM.


Bennett, un ancien procureur fédéral, avait défendu le président Bill Clinton en 1998 dans une affaire de harcèlement sexuel.


Toujours selon le Washington Post, l'avocat a déclaré que le président de la Banque mondiale, rencontré le week-end dernier, ne démissionnerait pas.


"Il pense que des gens cherchent à se mêler de son boulot, la lutte contre la pauvreté dans le monde, et il veut en finir avec cette histoire pour pouvoir se concentrer sur sa tâche à 100 pour 100", affirme l'avocat cité par le quotidien.


Le Conseil d'administration de la Banque, composé de 24 délégués des 185 Etats membres, a décidé d'ouvrir une enquête sur les contrats que Paul Wolfowitz a accordés à ses plus proches collaborateurs.


L'association des employés de la BM a demandé sa démission, à laquelle est également favorable l'un des deux directeurs exécutifs, le Néo-Zélandais Graeme Wheeler.

Wolfowitz a en revanche reçu le soutien du président George W. Bush.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com