Abdallah II aux Palestiniens : Les exigences du Quartette sont incontournables





Le roi Abdallah de Jordanie a fait état samedi d'un large consensus dans le monde arabe sur la nécessité pour tout nouveau gouvernement palestinien d'union d'adhérer aux exigences du quartette international.


Le Quotidien-Agences
"Vous n'êtes pas isolés sur ce point", a déclaré le roi Abdallah dans une interview à la chaîne israélienne Channel 2 quand on lui a demandé ce qu'il pensait du fait que l'accord de gouvernement passé entre le Hamas et le Fatah du président Mahmoud Abbas ne s'engageait pas sur les exigences du quartette.
"Il y a un consensus international - pas simplement occidental mais également arabe et dans une certaine mesure musulman - pour dire que le processus ne pourra avancer que si le gouvernement accepte un certain nombre de critères", a dit Abdallah.
"Il y a un président, Mahmoud Abbas, qui est votre interlocuteur, qui est prêt à faire avancer le processus de paix et un gouvernement qui va être formé et qui devra accepter les conditions du quartette."
L'accord de gouvernement forgé à La Mecque entre le Hamas et le Fatah, contient un vague engagement sur le "respect" des accords israélo-palestiniens. Mais le gouvernement qui va être formé ne s'est pas directement engagé par cet accord à renoncer à la violence ou à reconnaître Israël.
Le roi Abdallah a noté que le but premier de cet accord était, au moment de sa négociation, de mettre un terme aux affrontements armés qui opposaient alors les partisans des deux factions.
"Il n'y a pas que les acteurs internationaux, il y a également les pays arabes qui attendent du nouveau gouvernement qu'il accepte les politiques qui ont été définies par le quartette, et également par le quartette arabe", a-t-il dit, en évoquant le groupe informel constitué de la Jordanie, de l'Arabie saoudite, de l'Egypte et des Emirats arabes unis.
Il a estimé qu'Abbas devait recevoir "un mandat pour lancer des négociations avec les Israéliens" et que le nouveau gouvernement devait respecter l'initiative arabe et les engagements internationaux.
Lancée en 2002, l'initiative arabe porte sur une reconnaissance d'Israël par les Etats arabes si l'Etat juif se retire des territoires occupés depuis 1967 et la Guerre des Six jours.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com