C.A.B.: La hargne était cabiste





Il aura fallu 20 longues années et la venue de Mokhtar Tlili pour que le CAB se qualifie pour la finale de la Coupe de Tunisie. Signalons, pour la petite histoire, que lors de la finale cabiste gagnée contre le CA en 1982, Mokhar Tlili était à la barre. La seconde finale en 1987 est remportée contre l’ASM.


Pour en revenir à la rencontre contre le CSHL, nous disons que c’est l’équipe la plus combative et la plus portée vers l’offensive qui l’a remporté. Les Bizertins plus frais physiquement ont pesé sur la partie. De plus le muselage  de Ben Chouikha par Gantassi a privé l’attaque hammam-lifoise de ballons, ce  qui a facilité le regroupement offensif des Cabistes lors de la perte du ballon. Sans nous immiser dans ces choix tactiques du coach Ridha Akacha, nous pouvons dire que la sortie de Gomis est une erreur. En effet, seul ce joueur a osé, lors de quelques mouvements, inquiéter le portier cabiste Toumi.


Ajouté à celà et de l’avis même de Akacha (CSHL) que le CAB est actuellement «l’équipe la plus en forme et prête physiquement.


On comprend aisément que la victoire devait être cabiste. Le coaching de Tlili s’est révélé payant avec la rentrée de Raouf Gabsi, ce dernier par ses incursions a, maintes fois, réussi à déstabiliser la défense du CSHL et c’est sur un de ses centrages que Karim Touati a réalisé ce seul (mais combien précieux) but de la rencontre.


Il reste maintenant aux Bizertins de confirmer leur bonne marche jeudi en championnat contre l’USM, l’autre éliminé de l’épreuve de Coupe.


 


L. OUAKAD


 


_________________


 


Bizerte en liesse


 


Dès la fin de la rencontre remportée par le CAB aux dépens du CSHL, les Bizertins (hommes, femmes et enfants) ont envahi les artères de la ville en scandant à gorge déployée le nom de leur club, le CAB.


Il est vrai que l’événement était de taille. La qualification pour la finale de la Coupe, 20 ans après et la 2ème avec Mokhtar Tlili comme entraîneur (après le sacre en 1982 contre le CA).


Auparavant la fiesta avait débuté à l’intérieur des vestiaires où le président du club, M. Karoui  Ahmed, très ému, a extériorisé sa joie comme un tout jeune. Mokhtar Tlili, lui aussi, a laissé éclater sa fierté d’être pour la 4ème fois en finale.


 

L.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com