Nouvelles technologies: Le e-business au service du développement des PME tunisiennes






Fruit de l’évolution spectaculaire des nouvelles technologies dans le monde, le commerce électronique présente, aujourd’hui, plusieurs opportunités pour renforcer la compétitivité des entreprises tunisiennes, compte tenu du potentiel de développement important qui existe encore au niveau local ou même régional.


 


Tunis – Le Quotidien


A l’initiative du Centre International des Opportunités d’Affaires de Tunis (CIOA), un séminaire sur le «e-business pratique» a été organisé, hier, à la Maison de l’Exportateur.


Il s’agit d’un événement dont le principal objectif est de stimuler la croissance du commerce électronique et de maîtriser le développement des sites marchands en Tunisie, selon M. Youssef Néji, Président-directeur général du Centre de Promotion des Exportations (CEPEX).


M. Néji a rappelé, à l’ouverture de ce séminaire, les différentes mesures décidées récemment par le Président de la République dans cet objectif, et a insisté sur l’importance de développement d’une économie immatérielle qui va pouvoir renforcer la compétitivité de la Tunisie afin de faire face aux différents défis de la prochaine étape.


Le développement des nouvelles technologies dans le monde amène, aujourd’hui, partout des changements en profondeur dans les façons d’entreprendre et crée une nouvelle dynamique économique et de nouveaux marchés de nature très différente par rapport aux marchés traditionnels.


C’est dans ce même contexte que M. Léon Lucide, Président du groupe CIOA France a présenté un exposé sur le développement du e-business dans le monde ainsi que sur les meilleures stratégies pour réussir à développer ce type de commerce en Tunisie.


M. Lucide a précisé que le commerce électronique est avant tout un commerce qui doit permettre à l’entrepris de réaliser des bénéfices en profitant des nouvelles technologies et de leur développement très rapide.


«Il s’agit d’un nouveau type de commerce qu’on ne peut ignorer ou négliger. C’est un commerce qui permet de connecter l’entreprise à l’économie globale et numérique», a-t-il expliqué.


Et de noter que le commerce électronique Business to Business (B2B) a généré en 2006 quelque 12 000 milliards de dollars dans le monde, dont 0,6% seulement dans la région Afrique du Nord et Moyen Orient, ce qui laisse refléter un énorme potentiel de développement que les entreprises privées tunisiennes pourraient en tirer profit.


M. Lucide a présenté, par la même occasion, quelques chiffres officiels concernant le commerce électronique en Tunisie, notant que 6,4 millions de dinars ont été enregistrés en 2006 pour ce type de commerce, dont 80% pour Tunisair et 20% pour le business quasi institutionnel.


En ce qui concerne les meilleures stratégies pour faire évoluer le commerce électronique en Tunisie, le président du CIOA France a souligné qu’il ne s’agit pas d’avoir un site Web dynamique seulement pour pouvoir développer le e-business.


«Il faut avoir plusieurs éléments, dont un bon site dynamique, pour atteindre cet objectif», a-t-il affirmé. Et de mentionner que le e-commerce repose sur cinq problématiques cruciales, à savoir, une infrastructure informatique développée, une technologie avancée, un bon système de sécurité informatique, des actions de marketing ciblées, et la logistique permettant d’identifier les clients et les marchés cibles.


Toutes ces composantes permettent, selon M. Lucide, d’identifier une bonne stratégie gagnante de commerce électronique.


Il a indiqué, également, que le groupe CIOA présente plusieurs solutions pour assister les entreprises tunisiennes, et en particulier celles petites et moyennes, afin de développer leurs activités de e-business.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com