Bourses universitaires : Les futurs bacheliers à l’ordre du jour !…





A l’instar de l’ambiance de plus en plus tendue qui commence à régner dans les rangs des élèves de quatrième année secondaire qui entrent d’ores et déjà dans la dernière phase des préparatifs pour le Bac, dans les bureaux des offices des œuvres universitaires du nord, du centre et du sud, on a déjà mis les bouchées doubles pour la prochaine rentrée universitaire.


 


Tunis-Le Quotidien


A l‘Office du Nord (OOUN) on a presque arrêté le nombre de bourses universitaires qui seront octroyées aux futurs bacheliers qui répondent aux conditions fixées par la réglementation en vigueur. D’après une source au sein de l’Office du Nord, le nombre des nouveaux boursiers devrait dépasser celui de l’année en cours. «On table sur un nombre qui doit être dans tous les cas supérieur à 50 mille bourses», note-t-on.


Il faut dire que l’amélioration des taux de réussite au baccalauréat qui ne cesse de se confirmer ces dernières années pousse chaque fois les offices des œuvres universitaires à réviser à la hausse leurs fonds consacrés aux boursiers.


En l’espace de sept ans, l’OOUN a, par exemple, vu ses fonds distribués aux étudiants sous forme de pensions, se multiplier par deux. De 28311 bourses octroyées au titre de l’année universitaire 1999-2000, les services financiers de l’office des œuvres universitaires pour le nord ont donné feu vert à la distribution de quelque 47741 bourses durant l’année 2005-2006.


Pour avoir la liquidité nécessaire à même de satisfaire cette demande additionnelle, l’OOUN a profité durant cette période d’un financement supplémentaire qui doit dépasser 11 millions de dinars, puisque le fonds débloqué pour les bourses au cours de l’année universitaire 2005-2006 a atteint 237 milliards de nos millimes. A noter que parallèlement aux deux caisses de sécurité sociale (CNRPS, CNSS), l’OOUN continue toujours à octroyer les prêts universitaires. Les étudiants ayant bénéficié de prêts de l’Office en 2006, étaient en fait aux alentours de 3060 à qui on a débloqué un budget total d’environ 20,2 millions de dinars.


Il convient de rappeler que les services compétents de l’OOUN ont entamé depuis le début du mois d’avril dernier la remise des demandes aux élèves inscrits à la quatrième année d’enseignement secondaire, devant passer l’examen du baccalauréat 2007 dont la session principale débutera le 7 juin prochain. Après la proclamation des résultats de la première session du bac, des commissions relevant des Directions Régionales de l’Enseignement desquelles relèvent les candidats, devraient alors entamer l’étude des demandes des premiers qui réussiront à décrocher le visa pour la Fac. A partir du moins de juillet, les dossiers des bacheliers seront adressés aux offices des œuvres universitaires pour le nord, le centre et le sud. A partir de fin août, les candidats devraient être avisés des résultats de leurs demandes. 


 


H. Ghédiri


_____________________


 


Pour bénéficier d’une bourse universitaire, il y a évidemment des conditions que chaque candidat doit remplir : il faut avant tout avoir des parents qui ont un revenu annuel brut qui est inférieur à 12 fois le SMIG (soit à 2776 dinars). Il faut ensuite réussir le bac, s’inscrire à la fac et éviter de redoubler car chaque année ratée est automatiquement sanctionnée par une révision à la baisse du montant de la bouse. Dans le tableau ci-après on peut constater que la valeur de la bourse universitaire tend à varier en fonction du niveau et de la spécialité d’études.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com