E.S.T. – C.S.S. (2-1) : Les Sang et Or sur leur lancée






Le classique EST - CSS a tenu une grande partie de ses promesses et a été disputé jusqu’au bout. Les Sang et Or ont fait valoir leur réalisme mais les Noir et Blanc n’ont pas démérité.


A l’Espérance, le turn-over a commencé dans la mesure où Duguépéroux a choisi de mettre sur le banc Eneramo et Melki qui ont besoin de souffler, alors qu’au C.S.Sfaxien, Merdassi faisait défaut mais il était présent dans les tribunes. Mais qu’à cela ne tienne. Le classique du football tunisien attire toujours l’attention et le public était bien là pour soutenir ses favoris. Et comme attendu, les débats étaient ouverts avec un léger ascendant sang et or.


A la (5’), Khelifa trompa la ligne sfaxienne  mais le gardien Saïdi sortit à temps pour sauver des pieds. La riposte sfaxienne eut lieu à la (11’) quand Kasraoui annihila une reprise de la tête de Kouassy puis à la (16’) suite à un tir de Bergaoui à côté. Néanmoins, par manque de fluidité dans le jeu des deux équipes, le match tardait à prendre son envol. Les avants espérantistes Letifi et Khelifa paraissaient isolés alors que le Sfaxien Nafti plaque tournante, était surveillé de près.


Au fil du temps, les Noir et Blanc devenaient de plus en plus menaçants sur des centrages à l’adresse de Kouassy et une meilleure possession de la balle. A la (42’) Younès d’un tir croisé donnait des frissons aux Sang et Or mais la balle ne faisait qu’effleurer le poteau. Mais la réussite était dans l’autre camp. Aboucherouane, d’un tir magistral, transformait un coup franc direct en but (45’+1’). Le gardien sfaxien n’y a vu que du feu. Dans la minute qui suivait, l’arbitre Boukthir privait l’Espérance d’un penalty évident pour faute sur Letifi. Il faut préciser aussi qu’il était très loin de l’action. Un final qui augurait d’une seconde période très disputée.


Une tendance confirmée après la pause avec une Espérance plus tranchante et des lignes plus proches l’une de l’autre et un CSSfaxien déterminé à refaire le terrain perdu; mais encore une fois, l’efficacité est sang et or avec un second but de Chaâbani de la tête suite à un corner de Zaïem (53’) (2 - 0). Et au moment où on croyait que ce but aller «tuer» le match, Kouassy étrangement libre sur la gauche réduisit la marque par un tir croisé et bien enveloppé (62’) (1 - 2) et permettait à son équipe de revenir au score. Chez les Espérantistes Letifi et Aboucherouane cédaient leurs places à Kasdaoui et Mnafeg et du coup la manœuvre offensive perdit de son éclat alors que de l’autre côté on redoublait d’efforts pour égaliser. Le CSS allait obtenir un penalty à la (82’) suite à une hésitation doublée d’une faute de Chaâbani. Fateh Gharbi, chargé de l’exécution, rata l’aubaine en tirant dans la nature, au grand dam de ses coéquipiers. Une tête de Mhanned allait aussi effleurer la transversale de Kasraoui avant de sortir (85’). Les «dieux» du stade étaient espérantistes.


 


Formations


* EST: Kasraoui, Derbali, Bekri, Chaâbani, Jaber, Mahjoubi, Zaïem, Teyeb (Melki 65’), Khelifa, Letifi (Kasdaoui 62’), Aboucherouane (Mnafeg 67’).


 


* CSS: Saïdi, F. Gharbi, Mrabet, Bergaoui (Helali 74’), Mechergui, K. Ben Amor, Hammami (Jaber 78’), H. Messaoud, Nefti, Kouassy, Younès (Mhanned 78’).


 


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com