E.O.G.K. – S.T. (1-0) : Un succès en or





L’objectif recherché par Lotfi Jebara, le coach Goulettois-Kramiste, à savoir les trois points de la victoire, a été atteint grâce à un but de Nabil Hamed, avec au préalable une faute sur le gardien. Mais ce n’est là qu’une péripétie…


 


Le match entre l’EOGK et le ST avait un intérêt quasi-total pour l’équipe locale, alors que pour les hommes de Robertinho, il s'agissait d’une question de prestige d’autant plus qu’ils venaient d’aligner trois défaites consécutives . Une situation qui commençait à irriter et mécontenter à la fois le public et les responsables stadistes.


Dans cette optique, une réaction était attendue de la part des coéquipiers de Khalfaoui mais l’EOGK ne l’entendait  pas de cette oreille. En effet et sous l’impulsion du duo Maâmeri-Papa Georges, les locaux essayèrent d’inquiéter l’arrière-garde stadiste. En face, le ST comptait sur De Souza, Mendez et Akrout pour essayer de mettre en difficulté Rami Jeridi et sa défense. Or, la première véritable alerte n’arrive qu’après une demi-heure de jeu et plus précisément à la 29’, l’arbitre du match accorda un penalty peu évident à l’EOGK, suite à un choc entre le gardien stadiste, Aymen Zidène et l’attaquant goulettois, Georges; qui nécessita d’ailleurs des soins au premier. Reprenant ses esprits, Zidène s’interposa brillamment au tir de Gharbi. Cet épisode ne modifia pas la physionomie de la rencontre qui restait cantonnée au milieu du terrain.


Puis un coup-franc assez anodin, permit à Nabil Hamed d’ouvrir le score à la 40’ d’un tir que Zidène aurait réussi certainement à stopper s’il n’avait pas subi une charge de Georges.


Trois minutes plus tard, l’EOGK aurait pu tuer le match mais le tir de Maâmeri heurta la transversale. Mais à une minute de la fin de la première période, Dénisio Mendez rata une belle opportunité d’égaliser.


A la reprise, le ST paraissait plus décidé et va mettre la pression sur la défense de l’EOGK dans une tentative désespérée d’égaliser. Les hommes de Robertinho vont bénéficier de deux opportunités à la 47’ puis à la 60’ mais Rami Jeridi était à chaque fois au rendez-vous.


Cependant, les hommes de Lotfi Jebara, pressentant le danger, vont essayer de desserrer l’étreinte stadiste et obtiennent une nouvelle occasion par le véloce Hamouda Maâmeri. En effet, celui-ci se présenta face à Zidène mais perdit son face à face avec le portier stadiste (70’).


Les vingt dernières minutes du match n’apportèrent rien de nouveau, l’EOGK opposant une vive résistance aux tentatives désordonnées des coéquipiers de Akrout.


Grâce à ce succès, l’EOGK peut voir la vie en rose et à moins d’un scénario cauchemardesque, elle devrait rester encore parmi l’élite… Quant au ST, il doit penser dès maintenant à la saison prochaine même s’il lui faudrait essayer de clore ce championnat par une victoire, toujours bonne à prendre.


 

Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com