Jamel Chaouki Mahdaoui : Seul… au milieu de nulle part





Jamel Chaouki Mahdaoui aime la peinture en mouvement. Son art se confond avec les changements intervenus dans sa vie. Il nous fait découvrir cette vision dans une exposition ayant pour thème «Seul… au milieu de nulle part».


 


Il y a des changements qui interviennent dans la vie d’un homme et qui l’orientent vers une direction ou une autre. Ceux que Jamal Chaouki Mahdaoui a opérés dans sa vie sont synonymes, pour lui, d’une révolution interne qui le réconcilie avec lui-même.


En effet, le peintre a opéré une rupture brusque avec le monde médiocre. Conséquence de cette rupture, il a trouvé dans la peinture un moyen de divertissement et d’expression où il se sauve pour méditer dans le bon sens. Il s’agit, pour lui, d’une façon de libérer son énergie et, surtout, sa passion et son amour pour le beau. Il s’agit d’une sorte d'attachement poétique et philosophique qu’il véhicule dans ses œuvres. Pour lui, il est temps de retourner aux symboles pour véhiculer le message de façon percutante. «Je me suis donné en effet une certaine liberté pour créer mes propres symboles et codes par lesquels je m’exprime à travers mes œuvres», s’explique Jamal Chaouki Mahdaoui. Ainsi, à travers des techniques comme la peinture à l’huile et la peinture sur toile, l’artiste a effectué un travail de recherche avec une bonne maîtrise des techniques et des sujets traités. Cette démarche constitue pour l’artiste un véritable laboratoire de recherche ou il expérimente une peinture qu’il considère comme universelle. Les couleurs choisies par Mahdaoui sont inspirées de l’environnement qui nous entoure. Le peintre a en effet opté pour la couleur verte pour exprimer la sainteté islamique en plus des couleurs ocres. Pour lui, les couleurs ocres sont une manière d’exprimer une fidélité à la couleur de la terre. Mais pour Jamel Chaoukhi Mahdaoui, le noir, qui est aussi présent à un niveau faible, n’est qu’un prétexte pour la mise en relief d’autres couleurs et créer ainsi un contraste entre la lumière et l’ombre. Cette couleur, selon l’artiste, permet de distinguer les arrières-plans des avants-plans dans ses œuvres.


S’agissant des choix des thèmes des œuvres, l’artiste l’a effectué de façon arbitraire. Selon lui, les titres choisis pour les œuvres constituent un fil conducteur permettant au visiteur de bien contempler à fond les œuvres avec une sensibilité artistique. Ils incitent en effet les visiteurs à se lancer dans une méditation permanente pour décrypter le sens de l’œuvre et la sensibilité de l’artiste.


Sans se réclamer de telle ou telle école picturale, Jamel Mahdaoui se veut surtout un artiste foncièrement révolutionnaire. Cette démarche lui a permis d’ailleurs d’opérer un changement en profondeur dans sa vie personnelle. Les symboles constituent ainsi les principaux éléments par lesquels il véhicule sur le plan artistique ce changement qui est omniprésent à travers ses vingt tableaux.


 


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com