Théâtre : Des copies au gré des vents !





Atef Ben Hassine, l’un des espoirs du théâtre tunisien, retrouve son public avec «Copie non conforme», une nouvelle création dont les secrets seront révélés aujourd’hui sur la scène d’El Teatro, à partir de 19h30.


 


Au fil des années, El Teatro a gagné le pari en misant sur les jeunes talents qui n’ont pas manqué cette occasion en or pour faire leurs preuves. Atef Ben Hassine est l’un des jeunes talents tunisiens que cet espace a accueilli généreusement. Diplômé en 2000 de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique (ISAD), Ben Hassine a su imposer son talent, attirant l’attention des critiques et du public grâce à son «Etat civil». Une création qui a créé l’événement et a fait déferler des vagues humaines sur les sièges d’El Teatro durant plusieurs cycles de représentations.


Pour cette saison, Atef Ben Hassine a dû endurer toutes les difficultés qui ont entouré la naissance de sa «Copie non conforme» depuis l’écriture jusqu’à la mise en scène. Présentée en avant-première, jeudi dernier, sur la scène d’El Teatro, cette pièce cherche dans le destin de quatre copies mais qui ne sont pas identiques ou conformes. Des copies qui esquissent des histoires différentes et des situations paradoxales.


Pour les besoins de la nouvelle création, Atef Ben Hassine a invité Lotfi Abdelli, Imène Jourchi, Hamouda Ben Hassine et Foued Letayem pour dessiner un quotidien compliqué et flou, ponctué d’inquiétude et de méfiance, de tout ce qui est différent et étrange. L’histoire commence avec l’entrée d’un jeune couple qui s’est retrouvé dans une situation critique avec ces deux hommes inconnus qui les poursuivent, comme une ombre, d’un lieu à un autre. Une poursuite qui sème dans leurs cœurs la peur et la panique face à ces deux corps étranges avant qu’ils ne devinent que les deux inconnus ne peuvent être que Satan et son collaborateur. Dans ce labyrinthe fait d’amour, de frayeur, d’espoir et de déception, les quatre protagonistes entraînent le spectateur dans les dédales de la vie, soulevant quelques aspects complexes du vécu où l’homme n’est pas toujours le maître de son destin. Un cache- cache à multiples facettes où les acteurs se retrouvent de nouveau sur le même chemin malgré cette quête de partir et de se cacher loin des yeux. Chacun de ce quatuor cherche à manipuler l’autre et le mettre de nouveau sur orbite. Les tentatives se multiplient, se croisent et s’entrelacent pour dessiner une histoire tiraillée où chacun met son grain de sel.


Pour découvrir les détails de ces relations conflictuelles, El Teatro propose à ses fidèles deux cycles de représentations, dont le premier sera lancé à partir de ce soir et jusqu’au 19 de ce mois. Quant au deuxième rendez-vous, il aura lieu les 23, 24 et 25 mai, toujours à partir de 19h30. 


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com