Télécommunications : Le boom du Wimax au deuxième semestre 2007





En marge de son assemblée annuelle, la Chambre tuniso-française du commerce et de l’industrie (CTFCI) a organisé récemment un déjeuner-débat portant sur le thème «le secteur des télécommunications à l’horizon 2011».


 


Tunis – Le Quotidien


Il s’agit d’un thème très important, doté d’un intérêt particulier de l’Etat, compte tenu de sa contribution dans le développement et la promotion des nouvelles technologies en Tunisie.


Le secteur des télécommunications en Tunisie a connu ces dernières années une mutation profonde grâce à la mise en œuvre d’une stratégie cohérente visant sa mise au diapason des évolutions technologiques et économiques intervenues à l’échelle mondiale et même nationale.


M. Montassar Ouaïli, ministre des Technologies de la communication, a précisé à ce propos que la Tunisie a déjà décidé plusieurs réformes en vue de développer le secteur des télécommunications, facteur indispensable pour l’instauration d’une économie numérique.


M. Ouaïli a souligné également que les objectifs fixés pour le secteur par le XIème plan prévoient de renforcer davantage l’infrastructure des télécommunications en Tunisie et d’accentuer l’ouverture de ce secteur à la concurrence.


Le ministre a en outre affirmé que les entreprises du secteur sont appelées à présenter de nouveaux services innovants durant les cinq prochaines années, notant que le déploiement du Wimax en Tunisie connaîtra un boom après la libéralisation des fréquences hertziennes nécessaires à partir du deuxième semestre de cette année.  


Selon les chiffres présentés à cette occasion par M. Foued Lakhoua, Président de la CTFCI, ce secteur a contribué la croissance totale du pays, à raison d’un taux de 24% en 2005, justifiant ainsi les importants investissements prévus dans ce domaine.


M. Lakhoua a rappelé, au cours de son intervention, la stratégie adoptée par la Tunisie pour l’ouverture du secteur des télécommunications, avec l’entrée depuis 2002 d’un premier opérateur GSM privé, puis d’un opérateur de télécommunication via satellite à partir de 2004, ainsi que la privatisation partielle de l’opérateur historique Tunisie Télécom au cours de 2006.


Cette ouverture graduelle a permis de créer une certaine concurrence qui ne cesse de s’accroître dans le secteur et qui contribue remarquablement à son évolution rapide.


Cette croissance, satisfaisante dans l’ensemble, devrait être renforcée durant les prochaines années pour accompagner le développement économique du pays et favoriser l’attraction de nouveaux investissements étrangers.


Les enquêtes réalisées dans ce cadre par la CTFCI montrent que le secteur des télécommunications est cité par les entreprises tuniso-françaises interrogées comme étant un service à améliorer pour attirer davantage les IDE en Tunisie.


Il y a lieu de noter que ce déjeuner-débat a été précédé par des rencontres entre des entreprises françaises et tunisiennes du secteur, organisées durant deux jours par la Mission Economique de l’Ambassade de France en Tunisie.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com