Leurs impressions





Aziz Zouhir


«Cette Coupe, je la dédie en particulier à ce nombreux public qui nous a soutenus notamment en demi-finale et cette fois-ci en finale. On a voulu le rendre heureux et maintenant c’est chose faite. En Championnat, on a raté des points bêtement et on n’a pas pu lutter pour le titre jusqu’au bout. On a donc misé sur la Coupe.


On savait que le CAB était prêt et difficile à manier, mais la concentration et la détermination nous ont permis d’aller au bout de nos intentions même si on pouvait tuer le match dès la première période. L’EST, ce grand club qui se nourrit de titres ne peut se permettre une saison blanche. Maintenant, on va penser aux renforts et à la Ligue des Champions».


 


Jacky Duguépéroux


«Il fallait aborder cette finale avec la seule intention de la gagner. Dans ce stade fabuleux et devant ce public merveilleux, la victoire était impérative.


Personnellement j’ai cru en cette Coupe. C’est une joie immense que j’éprouve. J’ai le sentiment du devoir accompli malgré tout ce qui a été dit. Croyez-moi, des coups, j’en ai pris, mais ils m’ont poussé à tenir bon pour répondre de la plus belle des manières aux détracteurs. L’EST livre chaque dimanche un match de Coupe. Et quand je vois par exemple l’USM ou le ST jouer d’une autre manière contre d’autres clubs, je comprends le statut d’équipe à battre qu’est l’Espérance.


Pour revenir à la finale, je dirai que le CAB nous a posé des problèmes dans les 20 dernières minutes à cause de ce fléchissement physique dû aux efforts fournis en première mi-temps. Il ne faut pas oublier qu’on a livré 12 matches en 50 jours. Notre belle prestation des soixante premières minutes a suffi pour remporter la Coupe et j’en suis heureux».


 


Hichem Aboucherouane


«C’est l’expérience des grands rendez-vous qui a permis à l’EST de l’emporter. Notre entrée en force nous    a mis en confiance et a fait peur aux Bizertins.


A (2-0), l’adversaire a bien réagi mais notre bonne gestion de la fin du match nous a aidés à sortir vainqueurs. Je suis heureux d’être sacré dès ma première année à l’Espérance. L’année prochaine nous viserons le doublé».


 


Moïne Chaâbani


«Notre rage de vaincre et notre volonté nous ont donné des ailes. A (2-0) on est tombé quelque peu dans la facilité puis le but encaissé nous a secoués de nouveau. Cette Coupe me fait énormément plaisir, tout comme le Championnat 2001-2002. C’est une occasion pour faire taire les détracteurs qui ont douté de mes capacités et de l’équipe».


 


Kamel Zaïem


«C’est une grande consécration qui vient au bon moment pour prouver aux sceptiques que l’EST est toujours là, au rendez-vous. On peut tous connaître des moments difficiles mais l’essentiel c’est de revenir à temps.


Notre mérité dans cette finale c’est d’avoir respecté l’adversaire bizertin. On a su s’adapter aux différentes péripéties du match. C’est un sacre amplement mérité».


 


Ahmed Karoui


«L’EST demeure un grand club. Je tiens à la féliciter pour cette Coupe qu’elle a mérité amplement de l’emporter. Je pense que le CAB a été à la hauteur de l’événement en dépit des difficultés de la conjoncture.


Nous n’avons pas à rougir de cette défaite car l’équipe s’est défendue jusqu’au bout. Je remercie mes joueurs pour le parcours dans cette épreuve et j’espère voir la chance de notre côté dimanche prochain en Championnat».


 


Mokhtar Tlili


«Je suis globalement satisfait vu la bonne seconde mi-temps réalisée par mes joueurs. On est rentré très en retard dans la rencontre parce qu’en première période mes joueurs étaient impressionnés par l’ambiance et par le volume de jeu de l’adversaire. Sur le plan technique les «Sang et Or» étaient supérieurs mais on a réussi à les faire trembler en fin de match. Le football est ainsi fait. On a perdu le match qu’on devait gagner. C’est une défaite amère. Mais l’EST a gagné grâce à son audace et à son métier».


 


Ali Ben Néji


«Dommage que les joueurs n’aient pas évolué sur le même rythme pendant les deux mi-temps. Il y avait beaucoup de pression avec ce grand public et la valeur de l’enjeu. Résultat : ils étaient crispés. Ils n’ont réagi qu’après avoir encaissé le second but qui les a...libérés. Félicitations à l’Espérance et bonne chance en Ligue des Champions».


 


Mohamed Toumi


«Malheureusement on a raté la première période. On a commis l’erreur de subir le jeu et de commettre beaucoup de fautes derrière.


Quand on s’est réveillé c’était trop tard. C’est bien dommage car une finale se négocie sans préjugés et il fallait jouer toutes ses cartes d’entrée».


 

Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com