Les jeunes et l’infidélité : Ils papillonnent pour ne pas se faire brûler les ailes !





Certains rapports amoureux semblent manquer de sérieux. De nombreux jeunes hommes semblent avoir un  cœur d’artichaut. Certaines filles semblent papillonner également. Les jeunes multiplient les conquêtes et collectionnent les petits amis. Comment expliquer un tel comportement ?


 


Tunis-Le Quotidien


L’amour, le vrai, n’admet que deux personnes uniquement. Les histoires d’amour célèbres ne mentionnent que l’amour d’un seul homme envers une seule femme et vice-versa. Or, la multiplicité des relations amoureuses devient, de nos jours, monnaie courante ! Plusieurs jeunes sont en chasse… Leur jeunesse ressemble à une période de recherche active de toutes personnes à séduire. Un nombre non négligeable de jeunes  papillonnent. Ils sont inconstants dans leurs sentiments et manquent de loyauté envers leurs partenaires. L’on dit que l’infidélité est plutôt masculine. Ce sont les jeunes hommes qui auraient un cœur d’artichaut. Certains pensent qu’un homme jouerait  au Don Juan  parce qu’il adore se faire prévaloir aux yeux des « potes ». Il veut se faire passer pour un impénitent séducteur. C’est un comportement qui prouve sa grande virilité sans aucun scrupule. Cette carapace de macho met en avant son machisme et laisse bien à l’abri son côté sentimental qui le fragilise et le rend chétif aussi bien aux yeux des amis qu’aux yeux des jeunes filles. Solution miracle : En avant pour la parade ! Il se défile à chaque fois avec une fille différente histoire d’épater les autres « mecs » et d’exhiber fièrement son côté dur et insensible ! Pour d’autres, cette attitude frivole de collectionner les partenaires dénote un profond malaise psychique, des complexes machistes et une nature maladivement égoïste et infidèle. Ces trahisons relèvent, selon certains, de la nature même de la gent masculine. Une nature prédisposée à l’infidélité. Nombre de garçons justifient leur attitude volage par une envie incontrôlable qu’ils sont incapables de rassasier avec une seule fille. D’autres, expliquent cette inconstance dans leurs relations par l’amour du risque, du défi et de l’aventure. Et entre les uns et les autres certains jeunes hommes pensent qu’il vaut mieux avoir plus d’une fille pour  protéger ses arrières et éviter les déceptions amoureuses… Mais les infidèles, qu’ils soient garçons ou filles, semblent trouver une certaine compensation affective à travers leurs papillonnages. Une attitude qui leur évite les amertumes, semble-t-il …Témoignages.


Zied, 20 ans, est d’emblée contre le papillonnage. Le jeune homme sait pertinemment bien que le fait de collectionner les filles l’expose à moult dangers et à plusieurs problèmes. « D’abord, on ne peut jamais être assez prudent quant aux M.S.T. et ce, même si l’on ne change pas de partenaire, que dire alors de ceux qui en font un hobby ! En outre, cette attitude relève d’une certaine perversion à faire dégueuler. A mon avis, les garçons qui agissent de la sorte ne veulent qu’une seule chose : se faire remarquer. Une sorte de vice qui leur permet de se faire valoir en tant qu’un véritable aimant qui attire les filles. Je connais des garçons qui le font parce qu’ils ne sont jamais satisfaits avec une seule fille. Si l’une a un déficit quelque part, ils peuvent toujours le compenser auprès d’une autre. Ce qui m’intrigue toutefois, c’est que plusieurs filles tombent très facilement sous leurs charmes. Pire encore, elles savent qu’il s’agit d’un coureur de jupons, qu’il n’est pas fidèle et elles tombent pourtant amoureuses de lui et s’attachent à lui comme si leur vie en dépendait ! Il faut dire que ces garçons là sont de vrais professionnels en matière de séduction et ils maîtrisent l’art de leur politique. Ils ne sont généralement pas méchants. En dépit de leur infidélité, ils sont de très agréables compagnie, et savent mettre les filles en confiance, bizarre n’est-ce pas », se demande-t-il.


Nidhal, 19 ans, pense que derrière la carapace de dur volage, se cache toujours un homme sensible et  fragile. « J’ai connu de près des hommes infidèles. A priori, on les considère en tant que personnes dangereuses et malsaines. Mais, la vérité est totalement autre. A vrai dire, la majorité sont très sensibles et ce qui les pousse à collectionner les filles c’est paradoxalement la peur d’être trahi, d’être déçu et surtout de se retrouver seul. C’est une sorte de maladie comme celle de la boulimie, plus ils ont peur de grossir, plus ils mangent et se gavent de  sucreries et de pâte parce qu’ils ont peur du vide. Le fait de « faire le plein », les rassure. C’est pareil à mon avis pour les volages. Ils ne pourront jamais assumer l’infidélité de leur partenaire, ils ne supporteront pas une déception amoureuse. Ils s’entourent donc de filles, juste au cas où ! Cette peuplade féminine toutes amoureuses de lui le rend rassuré. Si jamais l’une partait, il aura toujours une autre. Je pense que la peur du vide affectif et la nécessité de sentir une présence féminine, le poussent à avoir plusieurs partenaires. Toutefois, il ne s’agit généralement pas de personnes dangereuses où agressives, au contraire ! La majorité d’entre eux sont juste de beaux parleurs. Ils n’ont même pas un physique spécial ou une situation financière forcément aisée », explique-t-il.


Slah, 18 ans,  ne croit pas trop à ces dessous psychologiques. Pour lui une personne infidèle est malsaine, c’est tout. « Ce sont les personnes infidèles qui ne supportent pas d’être trahies. Elles savent que cela fait vraiment mal et se donnent le droit de le faire sans aucune justification. Pour un frivole, les filles restent un moyen de frime, de jouer la parade ou encore de conquérir le cœur d’une fille qu’il aime spécialement. Peu importe pour lui les dégâts qu’il va y avoir et le mal qu’il causera aux autres. Les filles servent de roue de secours. Si l’une le plaque, il aura toujours une autre. Je ne peux dire qu’une chose : il s’agit d’un être macho, égoïste, égocentrique pervers qui joue à l’ostentation sans donner la moindre considération à la morale et aux sentiments d’autrui », dit-il.


Wiam, 17 ans,  pense qu’un tel comportement prouve l’immaturité de la personne. « Qu’il soit garçon où fille, un infidèle est une personne immature qui ne cherche que les fortes sensations. Le fait de vivre en secret, de violer les règles communément admises et de courir des risques lui donne satisfaction et ce sont les caractéristiques typiques d’un adolescent. Parfois, un homme sort avec une deuxième fille juste pour rendre jalouse la première et cela relève de l’enfantillage. Idem pour les filles. Il ne faut pas croire que les filles sont moins capables d’infidélité que les garçons. Certaines, le crient haut et fort d’ailleurs. Leurs raisons ? Plus de goût, plus d’ambiance et d’expérience. Elles ne veulent pas se contenter d’une seule histoire qui risque de devenir routinière et lassante», dit-elle.


Imène, 16 ans, pense que l’infidélité ne s’acquiert pas. C’est une nature. «  Ceux qui multiplient les conquêtes où qui ont deux partenaires, ont une nature infidèle. On ne devient pas infidèle du jour au lendemain, c’est impossible. Celui qui ne sait pas trahir, ne pourra pas concilier entre  les deux et finira par craquer parce qu’il est incapable de mener un double jeu. S’il réussit, c’est qu’il a une prédisposition à trahir. La majorité de ceux qui ont plus d’un partenaire, sont des êtres égoïstes et égocentriques. Ils ne pensent qu’à leurs intérêts. Si le premier ne les satisfait pas à 100%, ils chercheront un autre et croient qu’ils en ont le plein droit. En revanche si leur partenaire s’avise à les tromper, ils considèreront son acte comme un crime de haut niveau. Toutefois, c’est difficile pour une fille de tromper. Si elle passe à l’acte, c’est généralement pour se venger de quelqu’un qui lui a vraiment fait mal», dit-elle.


Khaled, 18 ans, croit qu’un homme mène plusieurs relations à la fois parce qu’il a peur de l’amour. « L’idée de se retrouver sous l’emprise de l’amour terrifie certains garçons qui ont vu des histoires d’amour virer au drame : divorce, trahison, séparation…Cela reste gravé dans son inconscient et le pousse à craindre d’être “piégé“. Il fait donc en sorte d’avoir plusieurs relations parce que cela le protège contre le“venin de l’amour“», dit-il.


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com