Construction de la raffinerie de Skhira : Qatar Petroleum International, heureux lauréat





C’est désormais officiel, Qatar Petroleum International (QPI) sera chargée de la construction de la nouvelle raffinerie de la Skhira qui devrait être opérationnelle en 2010. La compagnie qatarie bénéficiera, également, de son exploitation durant 30 ans.


 


Tunis-Le Quotidien


La signature des accords relatifs à ce projet aura lieu aujourd’hui au siège du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME, en présence de M. Afif Chelbi, ministre de tutelle, et de Cheikh Abdallah Ben Hamad, vice-président du conseil  des ministres et ministre qatari de l’Energie et de l’Industrie.


Aux termes de ces accords, la compagnie qatarie sera appelée à construire selon la technique de concession et à exploiter la nouvelle raffinerie de Skhira, qui a fait l’objet d’un appel d’offres international lancé, il y a une année.


On croit savoir dans ce contexte que Qatar Petroleum  International a proposé d’investir plus de deux milliards de dollars dans ce projet dont les travaux de réalisation devraient être entamés avant la fin de l’année en cours, alors que l’entrée en production est prévue en 2010.


Selon le cahier des charges de ce projet, cette nouvelle raffinerie aura une capacité de production de 120 000 barils par jour, alors que la compagnie qatarie compte l’étendre pour atteindre 140 000 barils par jour afin de répondre à la demande de plus en plus croissante.


La construction de cette nouvelle raffinerie constitue un des plus importants projets de la Tunisie pour la prochaine étape d’autant qu’il lui permettra de développer les capacités de l’industrie du raffinage, dont la production est stagnée à 3,5 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), soit près de la moitié des besoins du pays.


Cette nouvelle raffinerie permettra, ainsi, d’alléger la pression de l’augmentation des besoins de consommation dans le secteur de l’énergie, et résister face à la flambée continue des prix du pétrole au niveau du marché international.


L’industrie du raffinage en Tunisie a été jusque là limitée à l’unique raffinerie de Bizerte créée depuis 1963, et dont la capacité de production a atteint, depuis quelque temps, 1,7 million de tep.


La nouvelle raffinerie aura à satisfaire, en partie, les besoins du pays en produits raffinés, alors que la majorité de sa production sera destinée à l’export, et devrait être proposée à des prix compétitifs, en particulier pour le marché méditerranéen.


Il y a lieu de rappeler que la compagnie qatarie Qatar Petroleum International a en compétition avec celle britannique Petrofac Ressources pour remporter l’appel d’offres international relatif à la construction de cette nouvelle raffinerie.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com