Pas de fléchissement du crédit au secteur privé





Selon le Fonds monétaire international, il est apparu dans certains pays du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale un phénomène dangereux de fléchissement du crédit au secteur privé.


Ce n’est absolument pas le cas en Tunisie, encore selon le FMI, car notre pays encourage carrément l’augmentation du crédit... si celui-ci est productif. Condition nécessaire pour la qualité du crédit qui ne doit, en aucun cas, devenir un fardeau. Le FMI souligne d’ailleurs que les pays les plus avancés de la région (dont la Tunisie) présentent les taux les plus forts de crédit.


M. Taoufik Baccar, gouverneur de la Banque Centrale, a également confié au «Quotidien» que les crédits au secteur privé ont connu une croissance au même niveau que le taux de développement global de l’économie tunisienne. Cette politique reste d’ailleurs l’une des constantes de notre économie et le secteur privé tunisien n’a donc aucune raison de s’en faire, il y aura toujours de l’argent pour financer ses idées et ses projets.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com