E.N. : Zitouni et Mnari arrivent, Boumnijel se fait attendre !





Les Aigles de Carthage reprennent du service ce week-end en affrontant les Seychelles à Radès. Il s’agira d’une formalité sur le plan du résultat, mais toujours faut-il convaincre et montrer des signes encourageants pour le futur.


 


Roger Lemerre n’innove pas beaucoup, mais il semble plus ouvert envers les meilleurs joueurs du championnat local. Il n’hésite plus à les convoquer et c’est à eux de convaincre sur le terrain. Face aux Seychelles, un adversaire modeste déjà largement battu à  domicile, il y aura d’autres aspects du jeu aussi importants que le résultat. L’équipe, renforcée par de nouveaux venus déterminés à s’imposer, a besoin d’un nouvel équilibre qui ne doit pas mettre trop de temps pour s’établir. Les matches de qualification pour la CAN 2008, pas très durs, viennent au bon moment pour assurer cet équilibre et pour lancer dans le bain de nouveaux éléments capables de donner un plus et surtout de s’adapter aux principes et à la ligne de conduite de la sélection.


 


Choix discutables


En parcourant la liste des vingt-trois convoqués, on ne manque pas d’émettre quelques interrogations. Lemerre a préféré «ignorer» Ouertani, Boujelbène et Hammi, trois des meilleurs milieux défensifs qui passent, de surcroît, par une bonne période. Le sélectionneur a sûrement ses raisons, mais le fait de ne pas compter régulièrement su un joueur au talent reconnu par tous, Ouertani en l’occurrence, et de convoquer à chaque stage Houcine Ragued qui n’a pas montré quelque chose de très convaincant jusqu’à présent, risque de serrer le doute dans l’esprit de ceux qui espèrent faire long feu et tout donner à l’Equipe nationale. A ce propos, Lemerre parle de choix, et on ne peut que faire de telles remarques, mais c’est à lui que revient la responsabilité d’opter pour de tels choix. Pour le moment, nous ne pouvons que lui faire confiance et nous espérons le voir réussir de meilleure façon ses prochaines échéances.


 


Au complet


En stage depuis dimanche dernier à Hammamet, les Tunisiens s’entraînent régulièrement au terrain annexe de Radès. Hier, les retardataires ont rejoint le groupe. Il s’agit de Jawher Mnari et Ali Zitouni qui n’ont pu arriver plus tôt.


La seule inquiétude concerne Ali Boumnijel. Le vétéran de la sélection n’était pas jusqu’à mardi, dans le groupe, et s’est excusé pour ce retard. Nous ne connaissons pas les raisons de cette absence, mais s’agissant de l’élément le plus sérieux du groupe, les interrogations ne peuvent que s’accentuer.


Rappelons également que Lemerre a longuement parlé  à ses joueurs et leur a fait comprendre qu’il s’agira d’un match très important malgré la valeur très modeste de l’adversaire: «Nous visons la première place du groupe et nous sommes tenus à gagner tous les matches qui nous restent à disputer».


Le message est clair et il appartient aux joueurs de le saisir avec sérieux.


Signalons, enfin, que la sélection des Seychelles arrivera aujourd’hui à Tunis et aura à effectuer une séance d’entraînement, le vendredi, au stade 7 Novembre de Radès.


 

Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com