George Bush appelle les dirigeants russes à ne pas ressusciter la “guerre froide”





Le Quotidien - Agences


George Bush a appelé la direction russe à ne pas ressusciter la "guerre froide" et a déclaré que les Etats-Unis ne considéraient pas la Russie comme un ennemi.


"Voici mon message personnel à Vladimir Poutine : il ne faut pas faire renaître la "guerre froide", elle a pris fin", a estimé le président américain dans un entretien à la chaîne de télévision allemande ZDF et dont le texte intégral a été diffusé par la Maison-Blanche.


"Nous n'estimons pas que la Russie soit un ennemi. Nous voyons en la Russie la possibilité de travailler ensemble", a annoncé le président américain.


"Nous ne sommes pas d'accord avec chacune des décisions que prend la Russie et elle n'est pas d'accord avec chacune des décisions que je prends, mais dans le même temps je travaille intensément à la recherche d'une base commune sur des questions comme la non-prolifération et la lutte contre les radicaux islamiques, ainsi que l'Iran et la Corée du Nord", a noté le président américain.


 


Poutine explique


Le président russe Vladimir Poutine a pour sa part lancé une nouvelle salve contre le projet américain antimissile en Europe de l'Est, affirmant dans une interview à paraître lundi  en Allemagne qu'il "obligeait (les Russes) à réagir".


Avec ce projet implanté en République tchèque et en Pologne, «on cherche à bâtir un rempart contre quelque chose qui n’existe pas du tout»,  affirme Poutine au magazine Der Spiegel. La Russie se voit donc "obligée de réagir", dit-il à quelques jours du sommet de Heiligendamm (6-8 juin) qui promet d'être tendu à cause des tensions récurrentes entre Washington et Moscou sur plusieurs dossiers.


Le projet américain officiellement dirigé contre d'éventuelles attaques iraniennes ou nord-coréennes ne fait qu'"augmenter les risques d'un déclenchement d'un conflit nucléaire", affirme le président russe. Pour lui, "l'équilibre stratégique du monde est ébranlé" par le plan américain.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com