Les jeunes hommes et les filles idéales : Ils la veulent belle, fine et pure





Chaque jeune personne en quête d’un partenaire dessine une image approximative de celui ou celle qui lui convient le mieux. Les garçons doivent avoir une idée sur la personne de laquelle ils rêvent.


Quel est le portrait idéal d’une fille selon la jeune gent ?


 


Tunis-Le Quotidien


La majorité des jeunes filles tiennent à avoir une apparence physique presque parfaite.   Make-up, balayage des cheveux, brushing, habits très “in“, parfum pénétrant…Les demoiselles sont quasi-obsédées par l’idée de se faire belle. Normal, elles savent que c’est le premier moyen “d’appâter“ les jeunes messieurs. Et elles n’ont pas tort ! Ce qui fait «saliver» les jeunes hommes c’est avant tout la beauté physique et le look parfaitement soigné. Toutefois, derrière cette belle carapace, se cachent des filles qui peuvent être totalement différentes les unes des autres. Et ce qui fait justement la différence entre deux belles filles, c’est ce que chacune d’entre elles a de… «plus». Contrairement à ce que l’on peut croire, la beauté d’une fille est loin d’être l’unique atout pour élire domicile dans les cœurs masculins. Bon nombre de jeunes gens accordent, semblent-ils, plus d’importance au fond qu’à la forme. Ils savent que la beauté physique finira par faner. Les rides et ridules n’épargneront personne. Ce qui résiste en revanche aux méfaits de l’âge, c’est la beauté intérieure. Une beauté qui gardera l’âme translucide, saine et extrêmement belle même si elle est vieille de plusieurs années. D’autres jeunes hommes disent cependant qu’une fille idéale est celle qui saura gagner la confiance de son partenaire. Elle doit être fidèle, sincère et pure. Et entre les uns et les autres, il y a ceux qui ne peuvent voir la beauté féminine qu’à travers une bonne éducation, des racines familiaux ancrés et beaucoup de finesse.


Saïfeddine, 18 ans,  reconnaît avoir un faible pour la beauté. Toutefois, cela reste un point important mais pas primordial. «Le premier contact est physique. C’est la beauté qui capte l’œil en premier lieu. Cela ne veut pas dire que je suis forcément un accroc à la beauté, mais je ne peux pas non plus sentir une attirance pour une fille laide. Il faut qu’il y ait un «SMIG». D’ailleurs, l’essentiel c’est que je la trouve belle, même si elle ne l’est pas vraiment! J’accorde également de l’importance au look. Il faut qu’elle soit moderne, qu’elle s’habille selon la tendance sans qu’elle ne porte de choses ostentatoires et vulgaires. Les habits reflètent le goût de la personne, sa sensibilité et son savoir-faire. Les filles qui mettent des habits trop voyants, doivent être vides, superficielles et légères. Je tiens aussi absolument à ce qu’elle soit réservée, timide et surtout qu’elle impose le respect. Il est très important également qu’une fille soit issue d’une bonne famille et qu’elle soit vraiment pure. La famille est le premier noyau social. Si les parents sont bons et surtout la mère, la fille va suivre la même ligne. Si les parents sont mauvais, les enfants seront de même. Je sais qu’il est impossible de tomber sur une fille avec un passé affectif totalement vierge, mais il y a une limite à ne pas franchir. Je ne voudrais jamais avoir affaire à une fille qui a un passé trop riche ! J’aime aussi les filles douces et féminines sans qu’elles ne soient des loques. J’ai horreur des filles vulgaires, grossières et des garçons manqués qui ne manquent pas de toupet»,


dit-il.


Mohamed Amine, 18 ans, accorde une importance à l’aspect physique et moral. «Une fille idéale à mon sens, est une fille qui a du charme. Même si elle n’est pas spécialement belle, elle doit être attirante. Elle doit être issue d’une bonne famille et avoir des racines bien ancrées. Elle doit être très bien éduquée, fine, douce, féminine… J’aime les filles qui ressemblent à une douce brise. Celles qui parlent beaucoup et qui disent des mots grossiers et qui se permettent de crier en public sont à écarter. Les filles insolentes me donnent envie de dégueuler. Cela dit, j’aime aussi qu’une fille soit pure, peu importe qu’elle ait un passé, mais je tiens à ce que ce passé soit acceptable ! Je tiens qu’elle ait les mêmes tendances que moi, qu’on soit sur la même longueur d’onde, qu’elle partage avec moi les choses que j’aime. En outre, il y a un autre détail qui peut paraître futile, mais qui, à mes yeux, a vraiment de l’importance : je tiens qu’elle me porte bonheur. Il m’est inadmissible d’aimer une fille qui me porte la poisse», dit-il.


Aziz, 19 ans,  pense que l’idéal n’existe pas. Toutefois, il reste intransigeant sur certains points concernant la fille de ses rêves. «Je trouve qu’il est important qu’une fille ait un joli physique. Il est important qu’elle me plaise parce que cela garantira que je lui reste fidèle. En outre, il faut qu’elle soit intelligente. Je pense qu’il est vraiment infernal de passer nos jours auprès d’une personne limité d’esprit. Il est primordial également qu’une fille soit issue d’une bonne famille. Je n’accorde pas d’importance à ce qu’elle soit riche ou pauvre, mais j’entends par une bonne famille celle qui initie les bonnes valeurs à ses enfants. Je veux aussi qu’elle soit propre dans le sens propre et figuré du terme. Une fille doit aussi être fine, féminine, douce, altruiste, simple, modeste, fidèle, gentille et très attentionnée. Certes, il est difficile qu’une fille ait toutes ces qualités à la fois, mais on peut toujours espérer. Même si elle ne possède pas plusieurs qualités, il faut qu’une fille ait un minimum de beauté et qu’elle ne soit pas mauvaise, méchante et vulgaire», dit-il.


Marouane, 18 ans, aime les belles filles. «Je ne suis pas un Adonis, je ne peux pas donc viser très haut, mais il y a un minimum de beauté que je dois trouver chez une fille. Il faut qu’elle soit très acceptable et il est important qu’elle ne soit pas complexée. Une fille doit avoir confiance en elle sans être arrogante pour autant. Il faut aussi qu’elle soit issue d’une bonne famille. Ses parents seront les futurs grands parents de mes enfants et ils doivent donc avoir de très hautes qualités humaines. De plus, une fille doit avoir une nature fidèle, il m’est impossible d’imaginer une vie avec une fille frivole. Une croqueuse d’hommes qui a un passé très riche n’est jamais bonne à épouser. Je tiens à ce qu’elle soit également très féminine et très fine. La douceur est une spécificité féminine et une fille vulgaire est à la limite dégoûtante. Je tiens aussi à ce qu’elle soit intelligente parce que cela nous permettra d’avoir beaucoup d’harmonie. Seules les filles intelligentes savent rendre un homme heureux», dit-il.


Borhane, 19 ans, pense qu’une fille idéale est celle qui se montre vraiment spéciale. «La beauté, la bonté ou autres qualités peuvent exister chez n’importe qui. Ce que je cherche en premier lieu chez une fille, c’est un truc spécial que je ne trouverai chez aucune autre personne. Elle doit avoir le don de me sentir et de me comprendre. En outre, il faut qu’elle ait un minimum de beauté physique, qu’elle soit issue d’une bonne famille, qu’elle ait du caractère et qu’elle soit vraiment propre. Je n’aime pas les filles médisantes, c’est un vilain défaut féminin que je ne peux pas tolérer. Il faut qu’elle soit aussi très sage, mûre et qu’elle n’ait pas eu un passé vraiment dégradant. Mis à part toutes ces choses, une fille doit vraiment ressembler à cette belle chose qui nous donne envie de vivre et qui nous permet d’avoir de l’espoir. Elle doit être, en un mot, une bouffée d’oxygène qui me permet de respirer», dit-il.


 

Abir CHEMLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com