Contre le G8, un sommet des pauvres au Mali





Des altermondialistes réunis au "sommet des pauvres" au Mali ont entamé hier un débat sur la dette, l'économie, l'immigration et des promesses non tenues du G8.


Mercredi (hier NDLR) est une "journée de vérité" pour ce sommet ouvert lundi soir et qui se tient jusqu'à jeudi en parallèle à celui du G8, a déclaré à Sikasso (370 km au sud de Bamako) le directeur exécutif de la Coalition africaine dette et développement (CAD-Mali), Dounantié Dao.


"C'est aujourd'hui que le G8 débute son sommet en Allemagne. Ici à Sikasso, nous voulons démontrer qu'ils n'ont pas respecté leurs engagements sur le problème de la dette, de l'aide aux économies du sud, nous voulons également parler de l'immigration", a dit Dao, l'un des organisateurs du sommet.


Citant des chiffres d'ONG, il a affirmé que "8 milliards de dollars d'aide à l'Afrique avaient manqué en 2006", alors que le G8 avait pris l'engagement l'an dernier "d'augmenter l'aide au développement". Les travaux devaient se poursuivre sur le projet de création d'une "Banque du sud", présentée comme une "alternative sérieuse à la Banque mondiale".


Dans la salle des travaux, une banderole vole la vedette aux autres: "La dette tue, tuons-là, et nous serons acquittés par le tribunal des peuples", peut-on y lire.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com