Des combattants palestiniens lancent une opération commando : «Eté chaud» en Israël





Le Quotidien-Agences


Des combattants palestiniens de la Bande de Gaza ont lancé hier une attaque baptisée «Eté chaud» contre une position militaire en territoire israélien, la première depuis l'opération commando en juin 2006 qui s'était soldée par la capture du soldat Gilad Shalit.


"Quatre à cinq assaillants armés ont pénétré en territoire israélien dans le secteur du point de passage de Kissoufim et se sont approchés d'une position fortifiée de l'armée. Un accrochage a eu lieu", a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne.


L'attaque n'a pas fait de victimes dans les rangs israéliens, a-t-il affirmé.


Des témoins et l'armée ont indiqué que des hélicoptères de combats survolaient la zone, où d'importants échanges de tirs avaient lieu dans l'après-midi.


Le porte-parole du Jihad islamique, Abou Ahmed, a revendiqué, dans une déclaration aux journalistes, une attaque conjointe de son groupe et des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa -une nébuleuse de groupes armés liés au parti Fatah du président Mahmoud Abbas- contre "la position militaire de Kissoufim".


"Quatre martyrs des Brigades Al-Quds (la branche armée du Jihad islamique) et des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa ont mené une opération conjointe et ont pris d'assaut la position militaire de Kissoufim", a-t-il affirmé.


"Ils ont tiré sur une jeep et ont tué et blessé ses occupants", a-t-il poursuivi. Il a précisé qu'un groupe d'appui avait tiré des roquettes anti-char et à l'arme automatique contre la position israélienne lors de l'assaut.


L'armée a également fait état de tirs de mortiers.


Abou Ahmed a assuré que trois des assaillants avaient réussi à se replier dans la Bande de Gaza et qu'un quatrième se trouvait toujours en territoire israélien.


La radio publique israélienne et la sécurité palestinienne ont pour leur part souligné que les assaillants avaient utilisé une voiture "jeep" pour mener leur assaut. Selon la radio, ce véhicule a été maquillé en jeep de l'armée israélienne.


Conséquence immédiate de l'attaque, les localités israéliennes voisines du point de passage de Kissoufim ont été placées en état d'alerte, selon l'armée.


Il s'agit de la première attaque des groupes armés depuis le 16 mai, début  d'une campagne israélienne, aérienne puis terrestre, pour tenter de faire cesser les tirs de roquettes contre l'Etat hébreu. Ces opérations ont fait 55 tués, 16 civils et 39 combattants.


Dans une opération commando similaire, la branche armée du Hamas et deux autres groupes avaient capturé le 25 juin 2006 le caporal Gilad Shalit, qui est toujours retenu.


Les hommes armés avaient pénétré en territoire israélien par un tunnel creusé sous la barrière de séparation avec la Bande de Gaza, parvenant à surprendre l'équipage assoupi d'un char en faction dont faisait partie le soldat Shalit.


Par ailleurs, Israël a mené hier matin une incursion de blindés et d'unités d'infanterie dans le secteur de Rafah (sud), où des échanges de tirs ont eu lieu avec des membres de la branche armée du mouvement Hamas.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com