Tunis : Tué par sa maîtresse





Il a soixante cinq ans. Il a beaucoup d’argent et il aime les femmes. Justement, il a été tué par l’une de ses conquêtes ...


 


Tunis - Le Quotidien


Un jour et alors qu’il prenait le dîner dans un restaurant de la banlieue nord, son regard croisa celui d’une vieille connaissance. Cette ancienne amie était accompagnée d’une jolie dame.


Galanterie oblige, il quitta sa table et alla saluer les deux femmes.


A cet instant précis quelque chose s’est produit et l’a encouragé à inviter les deux dames à venir s’attabler avec lui.


Sitôt le dîner avait-il pris fin que notre gentleman s’était pressé pour prendre le numéro de la jeune dame.


Le soir-même, il l’appela et l’invita au déjeuner du lendemain.


Il découvrit, ainsi, que celle qui partageait sa table était une jeune veuve. Elle avait trente ans et faisait de temps en temps des petits jobs pour subvenir à ses besoins.


En deux mots, le sexagénaire se rendit compte que sa nouvelle amie avait besoin d’être entretenue.


Et comme, il en était devenu presque amoureux, il lui proposa de lui venir en aide.


Sur sa lancée, il lui acheta une maison et lui consacra une rente mensuelle.


Bien évidemment, il devint, au passage son amant.


Les deux tourtereaux et malgré la différence d’âge, vécurent de bons moments ensemble.


Néanmoins et après deux ans le vieillard tomba dans la lassitude. Il ne rendait que rarement visite à sa maîtresse et mit fin à la rente qu’il lui versait.


Cela dit, étant des clients du même restaurant, la jeune maîtresse découvrit que son amant rôdait autour d’une jolie et jeune serveuse.


Elle apprit que le sexagénaire avait offert à cette fille de vingt-deux ans une voiture.


Mieux encore, la belle serveuse et malgré tout cet intérêt que lui portait ce richissmie vieillard n’avait pas cédé. Elle avait exigé, s’il voulait réellement d’elle, de venir demander sa main auprès de ses parents.


A partir de ce moment, l’ancienne maîtresse décida de réagir.


Elle prit contact avec son amant et usa de toute sa force de conviction pour le faire revenir sur sa décision. En vain. Le sexagénaire ne céda pas d’une semelle et somma son ancienne maîtresse de rester en dehors de toute cette histoire.


Alors, elle monta tout un plan pour se débarrasser de lui à jamais. Elle l’invita, soit disant, à un dernier rendez-vous d’adieu.


L’ancienne maîtresse avait pris son temps pour préparer un dîner copieux où elle a glissé un produit toxique.


Le même soir, le sexagénaire fut admis dans un hôpital de la place. Il lutta deux jours contre la mort et rendit l’âme dans des circonstances plus que dramatiques.


L’autopsie révéla que la mort était due à un produit toxique qui a endommagé l’appareil digestif créant une hémorragie interne.


L’enquête révéla que l’auteur de ce meurtre n’est autre que la maîtresse de la victime.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com