Exposition : Au royaume des artistes…et des couleurs !





Sur les murs du célèbre Palais Essaâda, les œuvres du maître Rafik El Kamel ont côtoyé avec les travaux de peintres et photographes amateurs, participant au concours
«Art à venir» dans le cadre de la 5ème édition du Printemps des arts plastiques…


«Le printemps des arts plastiques de La Marsa», est une manifestation qui s’est ancrée au fil des jours dans les traditions culturelles de cette belle ville de la banlieue nord grâce à la contribution d’une pléiade d’artistes de grand renom national et international. Cette année, les organisateurs de ce rendez-vous artistique ont soufflé la 5ème bougie de ce printemps qui a apporté de belles couleurs et de nouvelles visions à tous les espaces et galeries d’art.
Lancée le 1er de ce mois, cette édition a offert au public l’occasion de savourer et contempler de près quelques œuvres de Rafik El Kamel, oscillant entre une figuration allusive et de l’abstraction. Dix tableaux signés par ce maître exposés, majestueusement, sur les cimaises de la salle centrale de la galerie des arts «Essaâda» dévoile des fragments de diverses pérégrinations chromatiques de cet artiste. A travers cette série de «Transfigurations», Rafik El Kamel jette les visiteurs de la galerie sur des plages monochromes tantôt sombres et tantôt claires, portées par ces tableaux «géants» qui séduisent le regard et l’esprit.
Des étudiants à l’Ecole des Beaux-Arts n’ont pas manqué cette occasion pour venir savourer quelques parcelles de la créativité et du génie de cet artiste. On prend des remarques sur des blocs-notes, on lance des petites comparaisons et des rappels académiques…Pour les organisateurs qui cherchent à intéresser de plus en plus le public et de faire de cette rencontre annuelle un vrai événement, la mission est accomplie.
Ce cours gratuit et cette plongée impressionnante dans l’univers de l’un des maîtres de la peinture en Tunisie lanceront la question sur l’avenir et l’apport des nouvelles générations d’artistes. Une question qui n’a pas échappé à l’attention des organisateurs qui ont choisi de dédier les deux salles latérales, droite et gauche, de cette galerie, à une sélection des œuvres entre photographie et peinture. Quarante photos et quarante deux tableaux dessinent quelques aspects de l’univers de ces amateurs de couleurs et d’images. «Nous avons procédé à plusieurs étapes pour parvenir à cette sélection. Le but de ce concours «Art à venir» est d’encourager les talents en herbe et les aider à exposer. D’ailleurs, le jury est composé d’artistes confirmés, de galeristes et d’organisateurs qui ont cru à cette manifestation et ont contribué à sa réussite. Ce qui est sûr, c’est que la réunion du jury sera focalisée sur les espoirs de l’art tunisien, sur ces prémices d’artistes qui vont nourrir le paysage artistique par de nouvelles démarches», nous a précisé Sadok Hendaoui, le commissaire de toutes les expositions qui s’inscrivent dans le cadre de la 5ème édition du printemps des arts plastiques. Un printemps qui couvre les galeries Mille feuilles, Driba, El Marsa, Zéphyr, et les deux palais Essaâda et Al Abdelliya.
Notons que les résultats du concours «Art à venir» seront annoncés, vendredi, au palais Al Abdelliya, à partir de 19h00. Est-ce la belle moisson de la saison ? Seul le jury possède la réponse à cette question.

Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com