Emploi des diplômés de l’enseignement supérieur : Les patrons s’engagent à recruter et… recruter encore





Les hommes d’affaires tunisiens se sont montrés très déterminés, lors du Conseil  national de leur Organisation, à soutenir les efforts de l’Etat en matière d’emploi, et multiplier le recrutement des cadres au sein de leurs entreprises.


 


Tunis-Le Quotidien


« C’est un Conseil exceptionnel d’autant qu’il porte sur un des défis prioritaires de la Tunisie moderne, à savoir, l’emploi des diplômés de l’enseignement supérieur ». C’est en ces mots que M. Hédi Djilani, président de l’Union Tunisienne d’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), a ouvert, hier à Tunis, les travaux du Conseil national de l’Organisation.


Tout en rappelant les caractéristiques de la conjoncture économique durant les cinq dernières années et les défis du 11ème Plan de Développement, M. Djilani a affirmé que l’économie tunisienne devrait enregistrer une mutation importante durant les prochaines années, notamment en matière de l’emploi des cadres, priorité de tous les temps pour le Président Ben Ali.


M. Djilani a souligné, dans ce même contexte, que la Tunisie dispose de compétences très qualifiées dans tous les domaines, et qui doivent être intégrées au sein de l’entreprise tunisienne afin de renforcer son développement et sa compétitivité, et réduire à la fois le taux de chômage, en régression lente depuis quelques années.


Dans ce même ordre d’idées, le président de la Centrale patronale a mentionné que l’entreprise tunisienne devra faire face, dans les mois et les années à venir, à plusieurs défis dont la libéralisation de l’activité économique et la concurrence. Et de noter que, pour cela, l’entreprise est appelée à renforcer sa mise à niveau et sa compétitivité, notamment à travers le recrutement des jeunes cadres capables de lui apporter un nouveau souffle.


Il a appelé, à ce propos, les hommes d’affaires tunisiens à assumer leur responsabilité en matière d’emploi, et même à faire preuve de solidarité en multipliant l’intégration des diplômés de l’enseignement supérieur, et en particulier ceux issus des familles nécessiteuses, au sein de leurs entreprises.


M. Djilani a précisé que l’objectif et de réduire remarquablement le taux de chômage en Tunisie dans les prochaines années. « Et pourquoi pas atteindre un taux de chômage à 0%, d’autant que le Chef de l’Etat ne cesse de nous appuyer, et a mis à notre disposition tous les moyens et les instruments pour développer nos entreprises et y intégrer ces jeunes diplômés », a-t-il soutenu.


M. Hédi Djilani a annoncé la création au sein de l’UTICA d’une cellule de veille chargée de l’emploi dont les activités couvriront toutes les régions du pays. Cette cellule, qui regroupera certains membres du Bureau Exécutif National de l’Organisation Patronale, sera présidée par M. Moncef Barcous.


L’intervention de M. Djilani a, semble-t-il, touché les sentiments profonds des hommes d’affaires présents dans la salle, du moins ceux qui ont pris la parole au cours du débat, et qui se sont engagés à recruter, chacun suivant son investissement, un nombre déterminé de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur avant la fin de cette année et durant les prochaines années.  


Certains intervenants ont évoqué, également, quelques problèmes, en particulier concernant la relation entre l’entreprise et l’administration et aussi la Centrale des Travailleurs…


Le Conseil national de l’UTICA a été, ainsi, une occasion pour rappeler l’engagement des hommes d’affaires tunisiens à contribuer à la réalisation des objectifs du Programme présidentiel en matière d’emploi.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com