Centre culturel estudiantin : Gabès raconté par ses enfants





C’est la bonne moisson artistique pour cinq écoles primaires de Gabès dont les élèves n’ont pas loupé l’occasion pour présenter les fruits d’un premier contact avec l’appareil photo. Le résultat sera dévoilé dimanche sur les cimaises du Centre culturel estudiantin de Gabès.


 


Avec des jolis souvenirs, l’année scolaire 2006-2007 sera clôturée à Gabès grâce à cette exposition de photos signée par les élèves des écoles de «La rue de l’oasis», «Mettarech», «Erriyada» et celle qui porte le nom de Abdelmajid Bouchmaoui. Initiés par une équipe de pédagogues, ces bambins âgés entre 11 et 12 ans ont trouvé dans l’appareil photo le bon compagnon pour relater leur vécu sous la belle palmeraie de Gabès. Des photos spontanées qui traduisent une innocence conjuguée à des prémices de passion. Sur l’initiative du pédagogue et réalisateur Mahmoud Jemni, les élèves de ces cinq écoles se sont penchés sur ces objectifs «miraculeux» pour prendre leurs premières photos. «Cette expérience artistique a touché presque 150 élèves dont la majorité ont utilisé pour la première fois un appareil photo. Une belle aventure qui a permis à nos bambins de découvrir quelques mystères de cet art», nous a confié le maître de ce projet. «Leurs photos sont une traduction ou plutôt un reflet immédiat du quotidien. Ces photographes en herbe nous convient à savourer d’autres facettes de la vie. Des facettes portées par des regards innocents, des regards prometteurs qui annoncent la naissance de nouveaux talents», a-t-il ajouté sur un ton fier pour mettre en exergue quelques détails relatifs à la genèse de cette expérience unique en son genre à Gabès.


Après des mois de travail et d’encadrement de ces artistes en herbe, c’est le temps de la moisson pour ces petits mais aussi pour toute l’équipe qui a été derrière cette idée. Une exposition collectant les divers regards des élèves et de leurs petites histoires qui jaillissent de chaque cliché ornera les cimaises du Centre culturel estudiantin de Gabès, à partir de ce dimanche. Cette première expérience où l’artistique et le pédagogique vont de pair sera une nouvelle occasion pour renforcer les liens entre les élèves et les différentes expressions artistiques d’un côté et le corps éducatif et les familles de l’autre.


Une belle aventure artistique à généraliser !


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com