Tunisie – Ile Maurice : Place à la nouvelle vague





CAN 2008 (Qualifications) - Stade 7 Novembre de Radès (19h00) - Direct TV T7


 


Les Aigles de Carthage auront une nouvelle occasion pour dominer de plus en plus leur groupe et assurer une qualification à la CAN 2008 nettement à leur portée.


Confirmation ce soir à Radès face à l’Ile Maurice.


 


Les Nôtres se rappellent sûrement que leur début laborieux dans ces éliminatoires a eu lieu, justement, en Ile Maurice. Depuis, ils ont su redresser la barre avec trois victoires consécutives, mais ce résultat nul face à ce même adversaire de ce soir, doit inciter les joueurs à faire beaucoup mieux et à rappeler aux Mauriciens et autres concurrents que l’heure du réveil a sonné.


 


Aubaine


Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, ce n’est pas uniquement la qualification à la CAN 2008 qui nous intéresse car, logiquement, elle est acquise, mais c’est le renouveau de cette équipe qui importe le plus. Le sélectionneur ne veut pas parler de rajeunissement ou de nouveau cycle, mais ce n’est pas grave tant qu’il s’est mis à penser à l’avenir et qu’il a levé la barrière devant les joueurs locaux, capables de rivaliser avec les meilleurs.


Les derniers matches l’ont prouvé et on peut voir le futur avec plus d’optimisme. Les jeunes talents, lancés dans le bain (Nafti, Zaïem, Kasraoui, Bekri, Chermiti…), n’ont pas déçu et se sont même imposés. Roger Lemerre, d’habitude assez conservateur, n’est pas resté indifférent face à cette métamorphose au sein de son groupe. C’est à lui de trouver l’équilibre parfait entre les anciens qui donnent toujours plus de poids, de métier et de rigueur à l’équipe, et les nouveaux qui apportent depuis quelque temps plus de fraîcheur, d’ambition et de talent à un groupe, qui, depuis le Mondial 2006, a montré un besoin urgent de sang nouveau.


 


Changements


Pour préparer le match de ce soir, contre l’Ile Maurice, Lemerre et ses hommes se sont déplacés en France où ils étaient en stage pendant une semaine. Il est inutile de perdre plus d’encre et de salive en discutant de la nécessité de ce rassemblement à l’étranger pour un match tout à fait ordinaire, mais c’est déjà un signe, assez positif du reste, que le sélectionneur aborde la rencontre avec un grand sérieux et il veut faire comprendre à ses poulains que rien n’est gagné d’avance. Il a justifié le déplacement à Paris par un souci d’assurer à son équipe le maximum de concentration et de calme. Il a eu ce qu’il voulait et nous sommes en droit d’exiger, en contrepartie, une belle prestation et une victoire convaincante.


Côté effectif, il n’y a presque pas de soucis puisque l’essentiel du groupe est là. Seul Jaziri, libéré pour des raisons personnelles, déclarera forfait alors qu’on s’attend à quelques remerciements dans la formation rentrante, surtout à l’entrejeu et en attaque. Selon ce qui s’est fait lors des dernières séances d’entraînement, deux jeunes joueurs pourraient être lancés d’entrée. Il s’agit de Karim Nafti et Aymen Chermiti. Le premier, en net regain de forme, prendra la place de Ben Achour qui n’a rejoint ses coéquipiers que depuis quelques jours, étant appelé à jouer en championnat avec son équipe russe. Quant au second, il est le plus indiqué pour remplacer Jaziri sur le front de l’attaque et il aura, ainsi, une belle opportunité pour confirmer son talent et convaincre tout le monde. Ainsi, on verra, tout à l’heure, une formation assez jeune avec des joueurs ambitieux qui sont avides de montrer ce dont ils sont capables. Ce sera leur heure qui sonnera face à l’Ile Maurice et la balle est, désormais, dans leur camp.


Pour ce qui est du volet tactique, Lemerre va être sûrement  fidèle à ses conceptions avec son 4-2-3-1 porté vers l’offensive. Dans un tel contexte, il pourrait être bon pour une équipe appelée à attaquer et à marquer le maximum de buts. En face, l’adversaire n’a rien d’un foudre de guerre. Les Mauriciens ont montré leurs limites et ils occupent actuellement la dernière place du groupe. Entre les deux équipes, il n’y a pas photo même si les joueurs doivent penser avant tout qu’un match n’est jamais gagné d’avance.


 


Kamel ZAÏEM


 


__________________


 


Le ministre chez l’E.N.


 


M. Abdallah Kaâbi, ministre de la Jeunesse, du Sport et de l’Education physique a rendu visite, jeudi après-midi, à la sélection nationale qui effectuait une séance d’entraînement au stade de Radès en prévision de son match ce soir face à l’Ile Maurice.


A cette occasion, le ministre a prodigué aux joueurs, aux membres du staff technique et médical ses encouragements, les appelant à mettre tout en œuvre pour faire honneur au football tunisien et assurer la qualification pour cette importante manifestation sportive continentale, afin de conforter la place importante qu’occupe le sport en Tunisie grâce au soutien constant du Président Zine El Abidine Ben Ali.


Le ministre était accompagné lors de sa visité de M. Kamel Haj Sassi, secrétaire d’Etat à la jeunesse, du gouverneur de Ben Arous et de Tahar Sioud, président de la FTF.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com