Réunion extraordinaire de la Ligue arabe: Appel au calme, le Caire se démarque





Le Caire - Agences


Les ministres des Affaires étrangères arabes ont condamné "les actes criminels" dans la bande de Gaza et appelé au retour à la situation antérieure à la prise du pouvoir par le Hamas, lors de leur réunion extraordinaire vendredi au Caire sur la crise dans les territoires palestiniens et au Liban.


Ils ont appuyé simultanément le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, chef du Fatah, ainsi que son rival, le mouvement islamiste Hamas, sans le nommer.


Dans leur communiqué, ils affirment "la nécessité de respecter la légitimité nationale palestinienne présidée par Mahmoud Abbas et de respecter les institutions élues, y compris le Conseil législatif" où le Hamas détient la majorité.


L'Egypte s'est démarquée en publiant, hors du cadre de la réunion, un communiqué officiel qui "condamne le Hamas pour s'être emparé du pouvoir dans la bande de Gaza et avoir entravé le fonctionnement des institutions palestiniennes légitimes".


Le gouvernement égyptien a appellé les factions palestiniennes à "se rallier autour du commandement légitime de l'OLP et de l'Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas". Selon l'Egypte, l'Autorité palestinienne est "le représentant unique et légitime du peuple palestinien". Les chefs de diplomatie ont aussi décidé de former "une commission d'enquête arabe regroupant la Tunisie, l'Egypte, l'Arabie saoudite, le Qatar, la Jordanie et le secrétaire général de la Ligue arabe pour enquêter sur les violences dans la bande de Gaza" et qui devra rendre "un rapport sur la  situation d'ici un mois".


De son côté, le prince Saoud al-Fayçal a accusé les Palestiniens de "réaliser le rêve d'Israel qui rêvait d'allumer le feu de la discorde et de la guerre entre les Palestiniens".


Sur le dossier libanais, les ministres ont décidé de "former une délégation arabe pour la reprise du dialogue national au Liban, qui sera présidée par le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa et regroupera la Tunisie, l'Arabie Saoudite, le Qatar et l'Egypte".


 


____________________


 


* L’OLP contre l’envoi d’une commission d’enquête arabe


 


L'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) a rejeté samedi la décision de la Ligue arabe de former une commission d'enquête sur les combats interpalestiniens dans la Bande de Gaza.


"Nous rejetons la commission d'enquête arabe. Il s'agit d'une ingérence flagrante dans nos affaires", a déclaré à la presse le secrétaire général du Comité exécutif de l'OLP Yasser Abed Rabbo.


L'OLP, qui regroupe les principaux mouvements nationalistes palestiniens, notamment le Fatah, est l'organisme qui chapeaute l'Autorité palestinienne. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est également chef de l'OLP.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com