Santé : Les syndicats réclament une mise à niveau «réelle» des établissements publics





Tunis - Le Quotidien


Le syndicat général des médecins de la santé publique, la fédération générale de la santé et le syndicat général des médecins hospitalo-universitaires ont appelé dans un communiqué conjoint publié hier, le gouvernement à «procéder à une mise à niveau réelle du secteur de la santé publique».


Les trois syndicats qui représentent les médecins, les pharmaciens et le cadre paramédical exerçant dans les établissements publics de santé (EPS) ont précisé que la mise à niveau du secteur public constitue «une condition sine qua non» de la réussite du nouveau régime de  l’assurance-maladie dont le démarrage est prévu pour le 1er juillet prochain. «Les syndicats signataires sont prêts au dialogue sérieux et responsable pour préserver et développer le secteur public de la santé afin qu’il réponde aux aspirations des citoyens», peut-on notamment lire dans le communiqué.


Réunie le 14 mai  à Tunis, la commission administrative de l’UGTT avait réclamé la mise à niveau du secteur public de la santé «dont les prestations demeurent en deçà des attentes» avant l’entrée en vigueur de la nouvelle réforme d’assurance-maladie qui promet une large ouverture sur le secteur privé.


Le ministère de la Santé  publique avait annoncé en mars dernier qu’une équipe d’experts préparait une stratégie de mise à niveau des centres hospitalo-universitaires, les hôpitaux et les dispensaires.


Le cadre paramédical avait observé le 30 mai une grève pour contester entre autres, le «laxisme» du ministère en matière de mise à niveau des EPS.


Le syndicat général des médecins hospitalo-universitaires a lancé de son côté, un préavis de grève pour le 20 juin. Il revendique notamment l’amélioration des conditions  de travail au sein des centres hospitalo-universitaires (CHU) et la «mise à niveau intégrale» de ces établissements.


 

Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com