Avenue Jean Jaurès : Le vol qualifié, filmé séquence par séquence





Apparemment, les voleurs ne sont pas à la page côté nouvelles technologies.


En témoigne le cas de ce malfaiteur qui a été pris au piège après avoir été filmé par les caméras de surveillance.


En d’autres termes, il ne pensait pas que de nos jours les vigiles peuvent être virtuels, voire électroniques !


 


Tunis - Le Quotidien


Vendredi dernier et alors que la pharmacienne s’apprêtait à fermer les portes de l’officine, un visage qui ne lui était pas étranger s’est aventuré à l’intérieur ciblant particulièrement le rayon des produits cosmétiques.


L’horloge affichait treize heures pile. La jeune demoiselle de service, ce jour-là, avait toujours son index sur le bouton qui devait déclencher le mécanisme de la fermeture automatique des portes métalliques de la pharmacie. Et voilà qu’un client se présente et réussit à franchir la deuxième porte en vitrail.


Il était bien habillé. Il devait avoir la quarantaine et inspirait plutôt confiance. Mais le fait qu’il s’était intéressé particulièrement au rayon des produits cosmétiques avait éveillé les soupçons de la jeune pharmacienne.


A vrai dire quinze jours auparavant, le même homme s’était présenté au même rayon. Après son départ, on avait découvert la disparition de plusieurs boîtes contenant différents produits destinés spécialement à la beauté des femmes.


La scène a été, ce jour-là, filmée de bout en bout par les caméras de surveillance installés par la propriétaire des lieux depuis que sa pharmacie ait fait l’objet de plusieurs vols de ce genre.


A vrai dire, après avoir réussi son premier coup, notre malfrat avait pris goût à son petit jeu.


C’est ainsi qu’il avait bien choisi le moment pour commettre son forfait. Il était, en effet,  sûr qu’occupée par la fermeture des portes, la pharmacienne de service, ce jour-là, ne pouvait le prendre en flagrant délit.


Seulement, il ignorait que les caméras de surveillance l’ont chopé filmant au détail près la scène du vol. Reviendra-t-il une troisième fois ? Peut-être.


 

Habib MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com