Agriculture : Hausse des exportations des pommes de terre





TAP


L’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) a organisé  en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques un atelier de travail sur l’évaluation de la saison d’exportation des pommes de terre 2006-2007 et les préparatifs engagés pour la saison prochaine.


Cet atelier a permis aux différentes parties intervenantes d’échanger les points de vue sur les moyens  susceptibles d’améliorer le volume des exportations des pommes de terre et de surmonter les différents obstacles auxquels ce produit est confronté.


Les indicateurs d’exportation des pommes de terre ont enregistré une amélioration notable au cours de cette année en comparaison avec l’année 2006. Jusqu’à ce jour environ 11600 tonnes de pommes de terre ont été exportées contre 8800 tonnes au cours de la saison 2005-2006.


M. Mabrouk Bahri, président de l’UTAP, a souligné en présidant cette manifestation que l’évolution des exportations de pommes de terre est la résultante des efforts que les producteurs déploient afin de s’adapter aux conditions climatiques difficiles qui ont marqué cette saison et leur engouement pour la conclusion d’accords d’exportation dont le nombre a atteint 263 contrats alors que ce chiffre ne dépassait pas 93 au cours de la dernière saison et 66 contrats au cours de la saison 2004-2005.


Il a encore fait savoir que le système de la pomme de terre est appelé à jouer de plus grands rôles tant au niveau de la production que de l’exportation et de s’adapter à la hausse des besoins de la consommation intérieure et à assurer un meilleur positionnement sur les marchés extérieurs, recommandant d’intensifier les campagnes de sensibilisation afin de mieux faire connaître l’importance des contrats de production dans l’enracinement du système de contrat entre les différents intervenants dans le secteur conformément à la décision présidentielle de faire de l’année 2007 l’année des contrats de production et d’exportation.


M. Bahri a également appelé à la nécessité de maîtriser l’opération du choix des semences et d’assurer leur contrôle au plan de la qualité conformément aux normes et données techniques en vigueur.

Les participants à cette rencontre, parmi les producteurs de pommes de terre ont relevé les difficultés auxquelles ils ont fait face au cours de cette saison en raison des changements climatiques  qui ont favorisé l’apparition de maladies cryptogamiques dans les champs de pommes de terre et la régression  du rendement du secteur et ce en plus de la hausse continue des prix des semences sur les marchés internationaux appelant à réviser les prix de la pomme de terre à la production.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com