Négociations syro-israéliennes : Damas rejette toute médiation américaine





Le Quotidien-Agences


La Syrie ne demande pas au président américain d'intervenir en médiateur pour préparer les négociations de paix entre Damas et Tel-Aviv, mais invite les Etats-Unis a intensifier son rôle de coparrain du règlement pacifique au Proche-Orient, a déclaré au journal "Al-Watan" une source au sein du ministère syrien des Affaires étrangères, commentant une déclaration faite par George Bush après sa récente rencontre avec le premier ministre israélien Ehud Olmert.


Mardi dernier, le président Bush avait déclaré aux journalistes qu'il n'avait pas l'intention d'agir en qualité d'intermédiaire aux négociations entre Israël et la Syrie, car à son avis, le premier ministre israélien était un leader suffisamment fort pour prendre lui-même une décision sur ces négociations.


Olmert avait fait savoir à Bush que le leader syrien Bachar el-Assad formulait des préalables à la reprise des négociations de paix avec Israël et réclamait une participation plus active des Etats-Unis à ce processus.


La source au sein du ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié de "fausse" l'information selon laquelle Damas réclamait la médiation des Etats-Unis pour ses négociations avec Tel-Aviv.


"Damas estime que l'Amérique doit reprendre son activité en qualité de coparrain du processus de paix au Proche-Orient, activité qu'elle a effectuée dès la conférence de Madrid du début des années 1990, sans toutefois se limiter au soutien unilatéral d'Israël", a ajouté la source.


Les négociations entre la Syrie et Israël sur la restitution à la Syrie des Hauteurs du Golan occupées par l'Etat hébreu en 1967, avaient été interrompues en 2000. En qualité de préalable à leur reprise, Tel-Aviv avait exigé que les autorités syriennes cessent de soutenir les mouvements de résistance au Liban et en Palestine, ferment leurs représentations à Damas et renoncent à l'union stratégique avec l'Iran.


Cependant, depuis quelque temps, on parle de plus en plus souvent de l'intention d'Israël de restituer les Hauteurs du Golan à la Syrie en échange d'un traité de paix, ainsi que de la volonté des deux pays de reprendre les négociations de paix. Ainsi, la presse arabe a rapporté, citant des sources israéliennes, qu'une telle proposition avait été faite par la partie israélienne à Bachar el-Assad par l'intermédiaire de médiateurs turcs et allemands.

La Syrie refuse de négocier avec Tel-Aviv tant qu'il y a un préalable posé par Israël.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com