Ligue des champions : Une Etoile impériale, une Espérance très peu géniale





C’était plus ou moins prévu et la réalité du terrain l’a confirmé. L’Espérance, à la recherche d’un équilibre perdu, a peiné à El Menzah face à l’ASEC alors que l’Etoile s’est imposée de belle manière à Rabat.


 


L’ESS appréhendait tout de même son déplacement au Maroc face à un adversaire, les FAR, coriace et avide de revanche. Bertrand Marchand en était à sa première sortie officielle et beaucoup de gens ont attendu ce sérieux test pour émettre un premier jugement sur le travail accompli par le nouveau coach étoilé.


Sur le terrain, Marchand a préféré la continuité avec une conception tactique identique à celle de Faouzi Benzarti. Le temps était très court pour changer trop de choses et il fallait prendre le minimum de risques. L’Etoile a sorti un match exemplaire avec trois lignes complémentaires et un pressing qui a beaucoup gêné les Marocains. L’agressivité des joueurs des FAR, qui n’ont pu s’exprimer pleinement devant un adversaire  très appliqué, a facilité la tâche des Sahéliens puisque deux joueurs marocains ont vu rouge et ceci a avantagé les coéquipiers de Ben Mohamed, impérial samedi dernier. Le but, réussi par Ben Frej sur penalty, est venu récompenser la meilleure des deux équipes et la note aurait pu être plus salée, en toute logique. Cette victoire, acquise en déplacement, met l’Etoile sur orbite pour passer sans trop souffrir en demi-finales. Il est toujours important de gagner son premier match, qui plus est, en déplacement et la suite s’annonce prometteuse pour les Soussiens.


 


Les Sang et Or en… Panne


A El Menzah, les débats étaient fort équilibrés entre une Espérance peu entreprenante mais avantagée par la présence d’un formidable public, et une ASEC qui ne semble pas changer de méthode et d’objectifs. Les Sang et Or se sont laissés prendre au piège par un adversaire plus aguerris et le nul vierge qui a sanctionné le match n’a, finalement, pénalisé aucune des deux équipes. L’EST a semblé incapable d’accélérer le rythme et de trouver de nouvelles solutions offensives, surtout après le départ de Letifi et Eneramo. Il est, peut-être, un peu tôt  pour juger cette Espérance, mais il est évident que son potentiel offensif est devenu fort modeste et qu’un renfort, à  ce niveau, est plus que nécessaire.


Avec ce point pris, ou bien ces deux points perdus, il ne faut surtout pas dramatiser car tout demeure possible. Les futurs adversaires sont redoutables, mais l’Espérance est capable d’une belle réaction, à condition de revoir certains choix et de trouver l’oiseau rare qui fera rugir la ligne d’attaque, dépassée par les événements samedi dernier.


 


Kamel ZAIEM


 


_________________


 


Le point


 


Groupe A


Al Ittihad (Lib.) - JS Kabylie          (Alg.) 1-0


FAR Rabat (Mar.) - Etoile SS         (Tun.) 0-1


 


Groupe B


Espérance ST (Tun) - ASEC          (C-I) 0-0


Al Ahly (Egy.) - Al Hilal       (Sou.) 2-0




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com