Certification-Qualité : Bilan mitigé !





Le nombre des entreprises tunisiennes certifiées conformément aux normes internationales de la qualité demeure très timide, en dépit des multiples efforts déployés, et des incitations mises en place dans ce cadre.


 


Tunis-Le Quotidien


Selon une étude présentée au cours d’un séminaire sur la qualité organisé récemment à Tunis par l’Union Régionale de l’Industrie et du Commerce de l’Ariana en collaboration avec le PMI et le Programme National de la Qualité (PNQ), le nombre des entreprises certifiées s’élève à 750 sociétés seulement.


Ce nombre est jugé peu satisfaisant, compte tenu des caractéristiques de la conjoncture économique actuelle, notamment les multiples exigences des marchés traditionnels des exportateurs tunisiens, et en particulier le marché de l’Europe.


Selon la même enquête du PMI, près de 80% des entreprises adhérant au PMI estiment que l’action d’assistance dont elles ont bénéficié était bénéfique à très bénéfique. Par ailleurs, 80% de ces mêmes entreprises ont affirmé qu’elles appellent, de nouveau, à l’assistance technique du PMI.


Dans ce cadre, M. Abdelaziz Rassaâ, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’industrie, de l’énergie et des PME, chargé de l’énergie renouvelable et de l’agroalimentaire, a précisé que le management de la qualité constitue actuellement un outil pour renforcer la capacité concurrentielle de l’offre tunisienne dans les domaines industriels, de service et du développement durable.


Faisant signe au nombre très limité des entreprises tunisiennes certifiées, M. Rassaâ a souligné que cette baisse a été ressentie suite à l’édition de la nouvelle version 2000 de la norme ISO 9001 d’une part, et la clôture du premier programme national de la promotion de la qualité de l’autre.


De son côté, M. Hamadi Ben Sedrine, vice-président de l’UTICA, a affirmé que la qualité demeure une des principales conditions pour assurer la survie et l’expansion des entreprises tunisiennes dans un contexte d’ouverture des marchés et de mondialisation de l’économie.


Pour développer le nombre des entreprises certifiées, M. Ben Sedrine a insisté sur l’importance de prendre certaines nouvelles mesures incitatives, entre autres, revenir aux principes fondamentaux de la qualité ayant pour finalité l’amélioration continue des performances de l’entreprise, ancrer l’esprit qualité dans toutes les composantes de la société civile, et opter pour la certification utile, celle qui associe l’excellence à la reconnaissance.


Il a invité, par la même occasion, les entreprises tunisiennes à adhérer aux programmes de promotion de la qualité et à profiter des incitations et avantages mis en place dans ce cadre.


 Il y a lieu de rappeler que le PMI a assisté plus de 205 entreprises, jusqu'à fin mai 2007, et ce grâce à une enveloppe de 4,5 millions d'euros réservée à l’assistance technique de ces entreprises, et par le biais d'une mobilisation d'experts chargés des les accompagner.


 

M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com