Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l’Homme : Reprise des discussions sur une issue consensuelle à la crise





Tunis - Le Quotidien


Une rencontre s’est tenue récemment entre M. Moncer Rouissi, président du Haut Comité pour les droits de l’homme et des libertés fondamentales et M. Mokhtar Trifi, président de la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l’Homme (LTDH), selon des sources proches de comité directeur de l’organisation de défense des droits humains.


La LTDH n’a pas publié un communiqué à l’issue de cette rencontre qui intervient après plusieurs mois de tractations entre les autorités et la doyenne des organisations des droits de l’homme en Afrique.


Plusieurs membres du Comité directeur de la Ligue ont cependant indiqué que l’ex-ministre  et ex-ambassadeur de Tunisie en France nommé par le Président Zine El Abidine Ben Ali à la tête du haut comité pour les droits de l’homme et des libertés fondamentales avait exprimé «l’attachement du pouvoir à trouver une issue consensuelle à la crise» dont souffre la Ligue depuis plusieurs années.


 


Débat


Les propositions de M. Rouissi font actuellement l’objet d’un débat à l’intérieur des structures de la Ligue, a précisé un ex-président de l’organisation.


Le tribunal de première instance de Tunis avait interdit le 5ème congrès national qui était prévu les 26 et 27 mai 2006 suite à une plainte déposée en septembre 2005 par sept présidents de sections de la Ligue qui avaient accusé le Comité directeur de l’organisation d’avoir procédé «en violation du règlement intérieur» à des dissolutions - fusions de certaines sections «en vue d’en exclure les adhérents proches du RCD, parti au pouvoir».


De nombreuses initiatives visant à rapprocher les points de vue entre le Comité directeur et les «militants exclus» ont eu lieu durant les trois  dernières années sans aboutir à une solution .


Elles ont notamment émané de certains ex-présidents de la Ligue comme Saâdeddine Zemerli de quelques militants des droits de l’homme dont Ahmed Ounaïes et Abderrahmane Kraïem ainsi que d’une délégation de l’Union européenne.


 


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com