Irak : L’insurrection monte d’un cran





Un GI’s et trois britanniques ont été tués hier en Irak où les attaques-suicide, qui se multiplient de jour en jour, ont fait plus de 20 morts.


 


Le Quotidien-Agences


A Bassorah, la deuxième ville du pays située à 550 km au sud de Bagdad,  trois soldats britanniques ont péri et un quatrième a été grièvement blessé avant l'aube dans l'explosion d'une bombe contre leur patrouille.


"L'engin a explosé vers 01H00 au cours d'une patrouille, après qu'ils sont descendus de leur véhicule blindé dans le quartier d'Al-Antahiyah dans le sud-est de Bassorah", a précisé à l'AFP depuis Bassorah le commandant David Gell. "C'est avec un profond regret que nous confirmons la mort de trois soldats tués ce matin par un engin explosif artisanal", a-t-il dit.


Les trois décès portent à 156 le nombre de soldats britanniques tués en Irak depuis le début de l'intervention militaire américano-britannique dans ce pays en mars 2003.


L’attaque est survenue au lendemain de la prise de fonction du nouveau Premier ministre britannique Gordon Brown, qui a promis de "tirer les leçons" des interventions des troupes britanniques en Irak et en Afghanistan.


Par ailleurs, un soldat américain a été tué à Bagdad, a annoncé hier l'armée américaine, ce qui porte à 76 le nombre de GI's tombés dans le pays depuis le début du mois de juin.


«Un soldat de la division multinationale a été tué par l'explosion d'un engin artisanal près d'un véhicule de la coalition au cours d'opérations de combats dans un quartier de l'est de Bagdad", a-t-elle précisé dans un communiqué.


Quatre autres soldats ont été blessés dans cette attaque, selon la même source.


 


Attaques-suicide


Entre-temps dans la capitale irakienne une attaque suicide a eu lieu hier tôt le matin à un arrêt de bus dans le quartier d'Al-Bayaa, selon les services de sécurité.


Un médecin de l'hôpital Yarmouk à Bagdad a affirmé avoir reçu 21 corps et accueilli 42 blessés après l'attaque. "Tous les morts sont des hommes et il y a neuf femmes parmi les blessés", a-t-il précisé.


L’attaque été confirmé par un porte-parole de l'armée américaine qui a dépêché des soldats sur les lieux à Bayaa, un quartier mixte du sud-ouest de Bagdad souvent théâtre d'affrontements entre milices chiites et insurgés sunnites.


Le quartier a déjà été la cible de plusieurs attaques à la voiture piégée, en dépit des renforts de soldats américains et irakiens déployés dans le cadre du plan de sécurisation de Bagdad, lancé en février pour tenter de juguler les violences.


Dans le centre de Bagdad, trois femmes et un homme ont été tués dans la chute d'obus de mortier sur leur maison dans le quartier de Fadel, alors que 16 personnes ont été blessées dans l'explosion d'obus sur le marché de Chorja, selon les services de sécurité et un témoin.


Ces attaques interviennent au lendemain d'une journée déjà meurtrière à Bagdad. Un attentat à la voiture piégée a fait 10 morts dans le quartier chiite de Kazimiyah, cinq personnes ont péri dans l'explosion d'un engin artisanal sur un marché du nord, et dans l'ouest, un policier a été tué dans une attaque suicide à la voiture piégée contre un poste de contrôle.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com