Journées de l’orientation universitaire : Des filières pour tous les goûts





Tunis-Le Quotidien


Les 9èmes Journées d’information  d’orientation universitaires ont commencé hier et se poursuivent aujourd’hui au Palais des expositions du Kram.


Une opportunité de plus pour les nouveaux bacheliers pour choisir les filières qui répondent à leurs besoins et à leurs préoccupations.


Des milliers d’étudiants se sont afflués vers le palais des expositions du Kram qui abrite une manifestation annuelle consacrée à l’orientation universitaire. Deux cent vingt-quatre exposants étatiques et seize exposants privés offrent aux nouveaux bacheliers, dont certains étaient accompagnés de leurs parents, l’occasion de définir, une fois pour toutes, le choix des filières à suivre. Et elles sont nombreuses. Les nouveaux bacheliers se trouvent devant un embarras du choix multiple et varié : de la biotechnologie, de la gestion touristique, de la médecine, de la technologie, du pilotage d’avions, de hautes études commerciales. Outre les exposants universitaires, des intervenants dans ce domaine ont saisi l’occasion pour offrir aux étudiants des outils précieux pour mieux se frayer un chemin dans les dédales de la vie estudiantine. L’une des sociétés a préparé un agenda spécialement conçu pour les étudiants. Il est vendu à un prix promotionnel de 5 dinars. L’agenda, du reste fort élégant, renferme des données utiles pour l’étudiant qui débarque à Tunis : une liste exhaustive des établissements universitaires, les modalités d’octroi des bourses, la liste des foyers d’étudiants, les droits de l’étudiant et bien d’autres informations utiles pour l’étudiant.


Mohamed Bouraoui, jeune bachelier de la filière économie de gestion a visité le salon. Nous l’avons rencontré alors qu’il s’apprête, à quitter les lieux. : «Il existe tellement de choix que je n’arrive pas à fixer mes envies » dit-il et d’ajouter : « je vais réfléchir ce soir pour voir plus clair, la nuit porte conseil». Jamel Ayari, titulaire d’un bac technique affirme de son coté qu’il s’agit d’un salon très important qui guide l’étudiant dans ses orientations notant toutefois que le choix définitif reste intimement lié à la moyenne obtenue dans le bac.


L’enseignement privé reste une échappatoire de taille pour ceux qui se décident à opter pour une filière particulière. Mais la liberté de manœuvre a un prix: 3000 dinars par an pour la formation kinésithérapeute, 8000 dinars par an pour la formation d’un technicien en aviation, 15.000 dinars pour la formation d’un pilote.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com