Plusieurs dizaines de civils évacués de Nahr al-Bared : Présage d’un assaut ?





Le Quotidien-Agences


Plusieurs dizaines de réfugiés palestiniens, accompagnés de militants de l'OLP, fuyaient hier  le camp de Nahr al-Bared, dans le nord du Liban, ce qui pourrait laisser présager une intervention de l'armée contre les islamistes du Fatah al-Islam.


"Plus de 50 personnes se trouvent au poste de contrôle (de l'armée) au sud du camp et attendent de sortir", a déclaré  la porte-parole du CICR, Virginia de la Guardia.


Environ 150 militants de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) quittaient également le camp, a indiqué  un représentant de l'OLP, précisant que les seuls combattants à rester étaient désormais ceux du Fatah al-Islam.


Six camions de l'armée transportant ces militants sont sortis du camp.


On ignorait en revanche le nombre exact de civils toujours dans Nahr al-Bared. Un responsable palestinien les avait estimés  à environ 400.


Véritable champ de ruines, le camp a déjà été déserté par plusieurs dizaines de milliers de personnes depuis le début des combats, le 20 mai, entre l'armée et le groupuscule islamiste.


L'évacuation d’hier, la plus importante depuis plusieurs semaines, pourrait, selon une source palestinienne, "laisser le champ plus libre à l'armée pour intervenir (à l'intérieur du camp), sans faire courir de risques aux civils".


Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui coordonne les évacuations, a cependant indiqué que l'opération du jour devrait être limitée à une soixantaine de personnes.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com