Le Kef : Il tue son rival et écope de 25 ans de prison





Tunis - Le Quotidien


Le tribunal de première instance du Kef a condamné un homme âgé de trente-trois ans à vingt-cinq ans de prison. Il y a une année, l’accusé a tué un jeune de vingt-cinq ans...


Les faits de cette affaire ont éclaté suite à l’admission de la victime dans un hôpital de Siliana.


Il s’agit d’un jeune homme qui souffre d’une grave blessure au niveau des reins.


Après avoir lutté pendant plusieurs heures contre la mort, la victime a succombé à ses blessures. Comme le veut la procédure, les responsables de l’hôpital ont alerté les auxiliaires de la justice.


Une enquête a été, alors, ouverte. Il s’est avéré que la veille le jeune homme en question avait fait le déplacement de Tunis, pour assister à la cérémonie de mariage de l’un de ses proches à Siliana.


Alors que la soirée battait son plein, la victime s’était lancée sur la piste pour danser.  Et comme, il n’est pas coutume que les hommes, dans ces régions rurales, partagent la danse avec les femmes, le jeune homme fut sommé de rejoindre sa place.


Malheureusement, il a continué à danser provocant la colère de l’un des invités. Après une petite bagarre, les deux hommes ont été séparés.


A cet instant précis des événements, tout le monde avait pensé que l’incident était clos.


Or, le meurtrier avait une autre idée en tête.


En effet, il est rentré chez lui pour aller chercher un couteau. De retour, il s’est attaqué à la victime en lui assénant un coup au niveau des reins.


Grièvement blessé, le malheureux a été transporté à l’hôpital où il a succombé quelques heures plus tard.


Le tueur s’est réfugié ensuite dans les montagnes avant de tomber quelques jours plus tard entre les mains de la police.


Interrogé, le meurtrier a avoué les faits.  Il a ensuite procédé à la reconstitution de son crime pour être finalement inculpé de meurtre.


Traduit, dernièrement devant le tribunal de première instance du Kef, il a écopé de vingt-cinq ans de prison.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com