Un espoir pour le processus de Barcelone ?





Pour les entreprises tunisiennes, l’aboutissement du processus euroméditerranéen (qui a démarré à Barcelone en 1995) est un facteur capital dans leur transition générale vers des conditions de logique du marché. Malheureusement, le bilan mi-figue, mi-raisin de ce processus les laisse perplexes quant à la cohésion du partenariat européen, là où des questions extrêmement complexes ne cessent de gripper la machine. A dire vrai, les années ont démontré que si l’Union Européenne tardait encore à prendre une position courageuse à propos de la question palestinienne, par exemple, ce processus n’aboutirait à rien.


Il faut se rendre à l’évidence que la dimension des ambitions euroméditerranéennes rend inévitables les questions d’ordre politique. Et c’est ce qui se passera sans aucun doute avec la proposition du Président français Nicolas Sarkozy que les leaders de la région réfléchissent à la création d’une Union méditerranéenne.


De fait, nous sommes convaincus que rien de significatif ne sera  possible si le Président Sarkozy et les autres leaders euroméditerranéens ne répondent pas par l’affirmative à la question suivante : êtes-vous résolus à prendre une position juste, décente et courageuse à l’égard du drame palestinien ?


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com