Les jeunes filles et l’image de l’homme idéal : Elles le veulent intellect, beau et riche…





Avant de répondre par un « oui, pour le meilleur et pour le pire », les jeunes filles dressent, semble-t-il, toute une liste des critères de sélection de celui qui leur passera la bague au doigt. Par ces temps spécialement marqués par le règne de la matière, quels sont les critères de l’homme idéal selon la gent féminine ? Les jeunes filles s’expriment...


 


Tunis-Le Quotidien


Connues pour leur côté fleur bleue, les jeunes filles sont généralement influencées par les histoires de contes de fées. Depuis leur petite enfance, elles rêvent du prince charmant qui viendra sur son cheval pour voler leur cœur. Les filles rêvent semble-t-il d’un bel homme courageux et brave qui dégage une noblesse inégalable et qui sera prêt à escalader les murs et mettre sa vie en péril rien que pour voir un sourire qu’elle lui jettera de son balcon. Un homme qui sera prêt à passer une nuit entière à attendre qu’elle surgisse à travers la fenêtre pour lui lancer une fleur rouge en signe d’amour…. Ces rêves seraient surtout l’apanage des plus jeunes parmi la gent féminine. Toutefois, cette overdose de romantisme et de sentimentalisme ne semble plus vraiment de mise de nos jours. Et même s’il existe chez certaines filles très jeunes, il se fane au fur et à mesure qu’elles grandissent.  Fini le temps où l’on peut tomber follement amoureuse du fils du jardinier et de rêver de pouvoir vivre avec lui d’amour et d’eau fraîche. Révolues les histoires basées sur l’amour et rien que l’amour. A présent, les filles semblent rêver d’autres choses… Le fait qu’un homme soit brave, noble, affable et mordu d’elle jusqu’à la moëlle, ne suffit plus. Le prince charmant doit a priori être à l’image de ceux qui appartiennent à la high society et qui mène la belle vie. Un partenaire idéal selon la gent féminine serait dès lors celui qui aura de l’argent plein les poches ! Un homme auprès duquel elle se sentira, avant tout, en sécurité matérielle. Quelqu’un qui lui assurera les moyens les plus élémentaires pour une vie mondaine et pourquoi pas luxueuse et très aisée. Avant de fouiller dans le fin fond d’un jeune homme pour connaître sa nature, ses croyances, ses principes et ses capacités intellectuelles, les jeunes filles détectent d’abord sa capacité pécuniaire, ses biens et son compte en banque, le reste n’est qu’une question…d’accessoires ! Les jeunes hommes qui ont un très beau physique, un intellect  distinctement élevé ou encore une grande affabilité et une gentillesse débordante semblent perdre la partie devant ceux qui possèdent des caisses à en perdre la tête et des demeures à en raffoler !


 


Imène, étudiante,  22 ans, dit d’emblée que la première condition qu’elle cherche chez un candidat au mariage, c’est qu’il ait un poste stable, une maison et une voiture. « J’ai vu de nombreux couples souffrir parce qu’ils ont cru que l’amour pouvait faire des miracles. Ils ont cru qu’ils pouvaient relever le défi et que l’argent n’est pas aussi important si l’on s’aime. L’amour est aveugle, dit-on. Sauf qu’ils ont oublié la deuxième partie de l’adage, c’est que le mariage rend la vue ! Certes, il est important que les deux partenaires s’aiment mais la stabilité financière est encore plus importante. On peut se marier avec quelqu’un qu’on apprécie et avec qui on s’entend et le couple résistera s’il existe une stabilité financière. En revanche, cela ne sera pas aussi évident si on épouse quelqu’un qu’on aime et qu’on n’aura même pas de quoi se nourrir ! Cela dit, un candidat idéal, à mon sens, doit avoir un poste stable, un revenu fixe et respectable, une maison et une voiture. Il doit avoir un niveau d’instruction au moins égal au mien. Il doit être intello pour que je sois fière de le présenter à tous. Il doit être affectueux, sensible, sincère et fidèle. Il doit également avoir un physique acceptable. Je ne cherche pas un homme beau et riche mais quelqu’un qui saura assumer ses responsabilités et qui aura une apparence acceptable. Il doit y avoir également un minimum d’amour qui nous lie l’un à l’autre », dit-elle.


 


Arbia, 27 ans, ne croit pas aux contes de fées. Tout comme Imène, la jeune fille cherche d’abord la stabilité financière. « Il faut que mon futur époux ait un poste stable et un revenu fixe et respectable. Il faut qu’il soit capable d’assurer les frais du ménage. Je ne cherche pas un homme riche, mais quelqu’un qui a des ambitions et qui a les moyens de les concrétiser. Je serai prête à l’aider et à l’épauler s’il est d’une haute moralité. Je tiens absolument à ce qu’il soit propre au vrai sens du terme, qu’il soit issu d’une très bonne famille, qu’il soit sincère, qu’il tienne à ses promesses et qu’il ait une très belle âme. Bref, il faut que cet homme soit quelqu’un de confiance sur tous les plans, quelqu’un à qui je peux tout confier sans la moindre crainte. Le reste m’importe peu. Certes il ne faut pas qu’il soit très pauvre ou vraiment laid, un minimum de beauté et de stabilité financière sont nécessaires », dit-elle.


 


Hanène, 25 ans, cherche également la sécurité et la stabilité. « Je ne crois pas au miracle. Cela fait partie des histoires merveilleuses que seules les plus crédules ou les toutes petites filles peuvent croire. Un homme auprès de qui je passerai toute ma vie et qui sera le père de mes enfants doit avoir de quoi m’assurer à moi et à mes futurs enfants une vie à l’abri du besoin. Je ne veux pas un homme spécialement riche mais il doit avoir de quoi nous assurer une sécurité matérielle. Je ne veux pas souffrir ! Je veux également qu’il ait un physique acceptable. Certes je ne cherche pas le sosie de Brad Pitt, mais il faut qu’il me convienne ! Je tiens également à ce qu’il soit amoureux de moi. Seul un homme amoureux est capable de rendre vraiment heureuse sa femme », dit-elle.


 


Nedra, maîtrisarde, 25 ans, pense qu’une vie de couple ne peut réussir que si elle est basée sur l’équilibre, l’amour et l’entente. La jeune fille conçoit donc le candidat idéal à l’image d’une vie de couple réussie. «L’homme idéal à mon sens doit avoir un peu de tout. Il doit être physiquement acceptable, une situation financière stable et un avenir sûr. Il doit être issu d’une bonne famille, bien élevé, hautement instruit, intelligent et il doit surtout avoir de très hautes qualités morales et être amoureux de moi. La richesse débordante et la grande beauté me font peur. Il est vrai que je peux en profiter mais ce sont des choses qui peuvent rendre un homme infidèle. Il vaut donc mieux choisir un homme qui soit modestement beau et pas très riche pour se sentir en sécurité. J’ai horreur de me sentir menacée et puis  pourquoi on se marie si les risques du divorce existent depuis le début », se demande-t-elle.


 


Chérifa, anesthésiste,  25 ans, cherche d’abord un homme très intelligent et ayant un avenir sûr. «Je ne peux pas faire un portrait-robot de l’homme avec qui je peux vivre toute ma vie, mais je suis intransigeante sur certains points. Je ne peux  épouser quelqu’un qui soit frivole et qui papillonne, j’aime les hommes qui ont beaucoup de caractère, qui soient intelligents, fiers, sûrs d’eux. Un homme auprès duquel je me sentirai totalement à l’abri et vraiment en sécurité parce qu’il veillera sur moi quelles que soient les conditions. Un homme qui soit très sage et modeste et qui soit incapable de faire du mal tout en ayant une très forte personnalité et du charisme. Je veux qu’il me dépasse sur le plan intellectuel pour que j’aie toujours cette soif de l’écouter et de le regarder avec épatement. Je tiens à ce qu’il soit très bien élevé, sage, fidèle, attentionné, sincère et issu d’une famille ayant un niveau social et matériel qui soit conforme ou supérieur à celui de ma famille. La beauté ne m’importe pas mais il ne faut pas qu’il soit moche. Il doit avoir un petit quelque chose qui m’attire, même si je serai la seule à le voir aussi charmant et attirant », dit-elle.


 


Abir CHEMLI    




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com