Marché Alternatif : Introduction prochainement de la société SOPAT





Ça y est! Le marché alternatif semble s’animer davantage et commence à susciter l’intérêt des PME tunisiennes.


La société SOPAT est la première à manifester, déjà, son intérêt pour une éventuelle introduction à ce marché.


 


Tunis-Le Quotidien


Quelque temps avant son ouverture officielle, le marché alternatif, dont la création a été ordonnée par le Président de la République depuis plus d’un an, fait l’objet d’une attention particulière de la part des petites et moyennes entreprises tunisiennes (PME), et même des grandes entreprises désirant procéder à leur restructuration financière.


La société de production agricole de Téboulba « SOPAT » vient de déposer, croit-on savoir, un dossier auprès du Conseil du Marché Financier en vue d’une éventuelle introduction au nouveau marché alternatif.


Cette première introduction devrait encourager d’autres PME tunisiennes à accéder à ce nouveau marché et accélérer son développement d’autant qu’il présente plusieurs avantages financiers en faveur de ces petites entreprises.


La société SOPAT est, en effet, une filiale du groupe Lahmar opérant dans le domaine de la production agricole. La société a été créée en 1990 et est connue par sa marque Mliha, un des concurrents de la marque El Mazrâa du groupe Poulina ;


L’introduction de la SOPAT devrait être suivie par deux autres entrées prévues au cours du troisième de l’année en cours, qui confirmeraient l’intérêt porté au nouveau marché.


Selon les responsables du marché financier, quelque 17 entreprises tunisiennes sont déjà prêtes pour faire partie du marché alternatif, dont l’ouverture aura lieu prochainement.


Il y a lieu de rappeler que la création d’un nouveau marché alternatif, à côte du premier marché de la cote, a été décidée par le Chef de l’Etat depuis près d’un an, et ce, dans l’objectif de permettre aux PEM tunisiennes, dont la taille ne permet pas une cotation au premier marché, d’avoir accès à une nouvelle source de financement.


Les préparatifs pour la création de ce nouveau marché ont été entamés, donc, dès lors par le Conseil du Marché Financier qui a été chargé de le superviser et de le gérer.


La création du marché alternatif s’inscrit dans le cadre des efforts déployés en vue de dynamiser le marché financier tunisien et de faire de la Tunisie une nouvelle place financière régionale et internationale.


Elle accompagnera le développement de l’économie nationale qui connaît, depuis quelque temps, une croissance remarquable et fait l’objet de l’intérêt de plusieurs investisseurs étrangers de grand calibre.

M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com