Robert Gates : La police irakienne, «source d’inquiétude»





Le Quotidien-Agences


Les affrontements avant-hier entre des soldats américains et des policiers irakiens à Bagdad, ont renforcé les doutes américains concernant la fiabilité de la police irakienne, qualifiée de «source d'inquiétude» par le secrétaire à la Défense, Robert Gates.


«Je pense que personne ne peut nier que l'entraînement, les capacités et la fiabilité de la police irakienne sont très inégales, et que dans certaines régions, c'est une vraie source d'inquiétude», a déclaré Gates.


Les forces américaines ont capturé avant-hier un lieutenant de police irakien soupçonné de diriger une cellule «terroriste» soutenue par l'Iran au cours d'un raid à l'aube à Bagdad, mais ils ont été la cible de «tirs précis et intenses» provenant d'un barrage de contrôle de la police irakienne. Ils ont dû faire appel à un soutien aérien pour les protéger, et six policiers irakiens ont été tués.


«Dans ce cas particulier - et selon les premiers éléments - quand ils sont allés arrêter ce lieutenant, certains des policiers qui étaient avec lui ont commencé à tirer sur nos gens», a déclaré le général Peter Pace, chef d'état-major interarmées américain.


«Cela a transformé ces individus en ennemis et a légitimé l'usage de la force par nos soldats», a-t-il ajouté


«La vérité, c'est qu'il y a des éléments de la police irakienne et des éléments de l'armée irakienne qui sont infiltrés», a poursuivi le général.


Le général Pace a affirmé que les soldats américains allaient continuer à traquer les réseaux extrémistes, quels qu'ils soient.


«Parfois, cela mène aux Iraniens. Parfois aux Irakiens. Parfois à Al-Qaïda», a-t-il dit.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com