Dépenses des ménages : La part du lion revient à l’alimentation





Bien qu’accusant une nette régression entre 2000 et 2005, l’alimentation accapare la part du lion en termes de dépenses annuelles des ménages tunisiens.


 


 


Tunis- Le Quotidien


En 2005, la moyenne des dépenses des ménages tunisiens par an a atteint 8211 dinars par famille. Quant aux dépenses individuelles, leur moyenne s’est située à 1820 dinars par année. Il s’agit des résultats de l’enquête nationale sur les dépenses, la consommation et le niveau de vie des ménages tunisiens réalisée en 2005 auprès de 13400 familles représentant les différentes catégories socio-professionnelles. Présentés hier par M. Nouri Jouini, le ministre du Développement et de la coopération internationale, ces résultats révèlent une évolution de la moyenne des dépenses individuelles de l’ordre de 6,5% en termes de prix courants et 3,8% en termes de prix constants. Et ce durant la période allant de 2000 à 2005.  D’ailleurs, la région de Tunis occupe à ce titre la tête de liste. Elle est suivie par le Nord, le Centre et le Sud qui se classe en bas du tableau mais qui enregistre par la même occasion un important rythme de progression. En effet, les régions du Sud-Est et du Sud-Ouest comptent le taux de croissance de la moyenne des dépenses individuelles le plus élevé.


Cette croissance traduit, d’après le ministre, l’effort déployé en matière de maîtrise des prix ainsi que l’évolution du pouvoir d’achat.


Dans la foulée de ces dépenses, le Tunisien consacre comme d’habitude la part du lion de son budget à l’alimentation. Cette dernière se classe au premier rang des dépenses des ménages qui ont enregistré en 2005 un taux d’évolution de 34.8%. Ensuite, nos concitoyens allouent une moyenne de 414 dinars pour le logement suivi du transport, de l’hygiène et la santé qui représentent respectivement 10.7% et 10.3% du total des dépenses.


Cependant, les dépenses alimentaires sont en nette régression. Entre 2000 et 2005, elles sont passées de 38.0% du total des dépenses à 34.8% en 2005. Et ce, en dépit de l’évolution annuelle des dépenses alimentaires à titre individuel en termes de prix courants, dont le taux a atteint 4.7% durant la même période.


Par ailleurs, les résultats de cette enquête ont permis de répartir la population suivant les catégories de dépenses. Ce qui met en avant la classe moyenne tunisienne qui reste encore la classe majeure dans le pays. Cette catégorie de Tunisiens dépense annuellement et à titre individuel entre 585d et 4000d. Et de représenter ainsi 81.1% du total de la population contre 77.6% en 2000 et 70.6% en 1995.


Il importe de signaler à la lumière de ces résultats que la moyenne de revenu en Tunisie représente 30% de celle du revenu dans les 30 pays les plus riches (OCDE) à l’échelle mondiale. A ce titre, la Tunisie a enregistré le taux de rattrapage le plus élevé. 

M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com