Affaire Clearstream : Villepin inculpé





Le Quotidien - Agences


L'ancien Premier ministre français Dominique de Villepin a été inculpé hier pour "complicité de dénonciation calomnieuse" dans l'affaire Clearstream, un vaste scandale politico-financier qui a notamment visé Nicolas Sarkozy.


Entendu durant 50 minutes par les juges qui instruisent ce dossier devenu une affaire d'Etat, de Villepin a été mis en examen (inculpé) pour "complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol et d'abus de confiance, complicité d'usage de faux", a annoncé un de ses avocats.


"Je tiens à redire qu'à aucun moment je n'ai demandé d'enquête sur des personnalités politiques, qu'à aucun moment je n'ai participé à une quelconque manœuvre politique", s'est aussitôt défendu devant la presse l'ancien chef du gouvernement français.


Sarkozy estime avoir été victime d'une cabale destinée à torpiller sa carrière et n'a pas caché ses soupçons à l'égard de de Villepin, son rival à droite longtemps présenté comme le dauphin de Jacques Chirac.


L'affaire Clearstream, qui remonte à 2004, avait pour but de discréditer plusieurs personnalités censées avoir touché des pots-de-vin, via la société de compensation luxembourgeoise Clearstream, à l'occasion de la vente de frégates françaises à Taïwan. Le nom de Sarkozy est apparu en cours de route sur ces documents trafiqués.


Chirac, dont le nom apparaît également dans les notes du général Rondot, a fait savoir le 22 juin qu'il ne témoignerait pas devant la justice "sur des faits accomplis ou connus durant son mandat" (1995-2007), au nom de son immunité présidentielle.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com