2ème Congrès du Mouvement Ettajdid : L’élection du secrétaire général et du B.P. reportée à une date ultérieure





*Mohamed Harmel élu à l’unanimité président d’honneur


 


Tunis - Le Quotidien


Le 2ème Congrès du Mouvement Ettajdid s’est achevé hier à Tunis sans élire un nouveau secrétaire général et un bureau politique.


Les membres d’Ettajdid et les «quelques dizaines» de personnalités indépendantes qui participaient au congrès en vue de constituer le «premier noyau» d’un pôle d’opposition «progressiste» n’avaient pas réussi à raccorder leurs violons sur le nom du successeur de Mohamed Harmel à la tête du parti ainsi que sur la composition d’un Bureau politique de douze membres.


L’élection de ces instances dirigeantes devraient avoir lieu la semaine en cours, a indiqué Adel Chaouech, membre du Bureau politique sortant d’Ettajdid. Les congressistes ont cependant élu un conseil central de 40 membres.


Ce Conseil compte vingt membres d’Ettajdid et autant de militants «indépendants» issus de la gauche tunisienne. Ils ont également élu à l’unanimité Mohamed Harmel, secrétaire général sortant, président d’honneur du parti suite à une motion présentée dimanche au congrès.


Ces assises nationales  de l’ex-parti communiste tunisien, fondé en 1920, visent la création d’une «coalition démocratique» qui refuse toute action commune avec le courant religieux.


Cette coalition «ouverte à toutes les forces progressistes» se veut le porte-flambeau des valeurs progressistes et le gardien du temple du projet moderniste tunisien.


L’alliance autour d’Ettajdid est perçue comme une réponse à certaines coalitions favorables à l’action commune avec le courant religieux.


Volet élections, les tractations devraient se poursuivre entre les «tajdidiens» et leurs «partenaires» pour désigner un Bureau politique, un «secrétariat» de quatre secrétaires généraux adjoints et un nouveau secrétaire général parmi les 40 membres du Conseil central.


Quatre candidats brigueraient le poste de secrétaire général. Il s’agit de Hatem Chaâbouni et Ahmed Brahim du côté d’Ettajdid et de Sarra Ben Achour et Mahmoud Ben Romdhane pour les indépendants.


 

W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com