Pakistan : Nouveaux combats entre islamistes et l’armée





Le Quotidien-Agences


L'armée pakistanaise a annoncé hier avoir tué au moins 15 combattants fondamentalistes musulmans en six heures d'intenses combats dans un district des zones tribales du nord-ouest du pays, frontalières avec l'Afghanistan.


Les affrontements ont éclaté en fin de matinée quand une patrouille de l'armée a été prise sous un feu nourri après avoir ordonné aux chauffeurs de trois véhicules de s'arrêter pour un contrôle, sur une route du Waziristan du Nord, en plein coeur des zones où s'affrontent régulièrement les forces de sécurité et les militants pro-talibans, a expliqué à l'AFP le porte-parole de l'armée, le général Waheed Arshad.


Le Waziristan du Nord est situé en plein coeur des zones tribales semi-autonomes, frontalières avec l'Afghanistan, où les combattants fondamentalistes sont nombreux et influents.


Les forces de sécurité pakistanaises subissent une forte recrudescence des attaques des combattants pro-talibans depuis le siège, puis l'assaut meurtrier les 10 et 11 juillet, de la Mosquée Rouge d'Islamabad, où une centaine de personnes ont péri, pour l'essentiel des militants islamistes qui s'y étaient retranchés, lourdement armés.


Un accord entre le gouvernement et les chefs tribaux pour qu'ils restaurent la paix dans le Waziristan du Nord et expulsent les talibans afghans et autres combattants islamistes étrangers, a été rompu au lendemain de l'assaut.

Les Etats-Unis, dont le Pakistan est un allié-clé dans leur "guerre contre le terrorisme", ont affirmé à plusieurs reprises ces derniers temps que les zones tribales du Pakistan étaient devenues un refuge pour Al-Qaïda et les talibans afghans, soutenus par les fondamentalistes pakistanais, ce que conteste Islamabad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com