Violence en Irak : Un Juillet particulièrement meurtrier





Trois GI’s et plus de 70 Irakiens ont été tués hier en Irak. Un présage d’un mois d’août qui sera meurtrier alors que le nombre de civils tués est au plus haut en Irak malgré les renforts américains.


 


Le Quotidien-Agences


Trois soldats américains ont été tués et six autres blessés dans l'explosion d'une bombe contre leur patrouille, dans l'est de Bagdad, a rapporté hier l'armée américaine.


Selon la même source, l'engin explosif, particulièrement sophistiqué, est capable de traverser des véhicules blindés, le type d'arme qui, selon les responsables militaires américains, parvient en Irak via l'Iran.


Au mois de juillet , les forces américaines en Irak  ont enregistré la mort de 77 soldats.


 Côté irakien au moins 1.652 civils ont été tués en juillet, un bilan en hausse de 33% comparé à juin, et le plus lourd depuis le déploiement des renforts américains destinés à les protéger, selon des chiffres obtenus hier aux ministères irakiens de la Défense et de la Santé.


Au moins 1.241 civils avaient été tués en juin, un mois qui avait connu une forte baisse (-36%).


En revanche, le nombre de morts dans la police a baissé de 24,6% en juillet (144) après une forte progression le mois précédent (191), selon la même source. L'armée irakienne, de son côté, a perdu 79 soldats contre 31 en juin, soit plus du double.


Le bilan humain de juillet est supérieur alors que les Etats-Unis ont renforcé, depuis, leur présence à Bagdad dans le cadre d'un nouveau plan de sécurisation. Des milliers de GI's ont été déployés et mènent des attaques contre les bastions d'al-Qaïda dans et autour de Bagdad.


Le gouvernement irakien refuse de publier des statistiques officielles mais les nouveaux chiffres semblent corroborer le ressentiment des habitants de Bagdad qui estiment que les rues de la capitale sont devenues extrêmement dangereuses.


Hier encore, au moins 69 personnes ont été tuées dans trois attaques à Bagdad, dont 50 dans une attaque au camion piégé, selon un nouveau bilan des services de sécurité et des sources médicales.


Le camion piégé, qui a explosé non loin d'une station service dans l'ouest de la capitale, a fait le plus grand nombre de victimes: au moins 50 morts et 60 blessés, selon les services de sécurité. Un précédent bilan faisait état de 13 morts et 67 blessés.



Quelques heures plus tôt, une voiture piégée a explosé près du quartier commerçant de Karrada dans le centre de Bagdad tuant 16 personnes et en blessant 14, selon le porte-parole de l'armée irakienne pour les opérations de sécurité de Bagdad, le général de brigade Qassem Atta.

Une bombe a également explosé dans le quartier de Doura, dans le sud de la capitale, faisant trois morts et cinq blessés, selon les services de sécurité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com