L’Algérien Sid Ahmed Agoumi en Tunisie : Seule la vérité compte…





L’infatigable amoureux des caméras et des planches, Sid Ahmed Agoumi, débarquera aujourd’hui parmi ses amis tunisiens. L’événement est cette soirée spéciale consacrée à l’art de l’un des derniers dinosaures du 4ème art, le grand dramaturge marocain Tayeb Seddiki. Une soirée qui tente de lever le voile sur un homme exceptionnel. 


 


Habitué à nos ambiances, Sid Ahmed Agoumi a toujours répondu présent à ces invitations tunisiennes imprégnées d’amour et de reconnaissance pour son talent. Charismatique, ce comédien algérien séduit les caméras et charme les planches en passant d’un rôle à un autre.


Très expressif et énergétique, Sid Ahmed Agoumi a réussi à frayer son chemin sur sa terre natale aussi bien qu’à l’Hexagone. Comédien, directeur de théâtre national à l’époque, l’enfant de l’Algérie a brillé et a fait tourner les têtes. Dérangeant. Ce comédien algérien n’a jamais baissé les bras, choisissant de se plonger au cœur du vécu socio-politique et de présenter sa propre vision des sujets d’actualité nationale.


Cinquante ans de carrière déjà depuis son premier pas sur les planches, Agoumi dont le vrai nom est Sid Ahmed Mezianne n’a cessé de faire les beaux jours du public algérien. Il excelle dans la comédie légère comme au répertoire tragique, Sid Ahmed Agoumi a prêté sa voix à Mouloud Feraoun, Kateb Yacine et à d’autres écrivains algériens, tunisiens et marocains dans le cadre des hommages rendus par les différents établissements culturels et surtout par l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris.


Un vrai caméléon sur les tréteaux et les plateaux de cinéma, cet artiste a réussi sa carrière jusqu’à devenir l’un des grands comédiens algériens et attirer l’attention des réalisateurs français. Pour la nouvelle génération du public tunisien, Sid Ahmed Agoumi est l’un des symboles de la liberté d’expression et de l’audace. Campant le rôle du journaliste dans le film de Karim Traïdia, «Les diseurs de vérité», cet acteur a bouleversé le public par cette sincérité qui s’est dégagée de chaque expression verbale et gestuelle en abordant l’Islamisme et les événements douloureux qui ont secoué l’Algérie.


De Moïse à Slobodan Milosevic, Sid Ahmed Agoumi a confirmé que son succès national et  international n’est pas dû au hasard.


A mi-chemin entre l’Algérie, sa terre mère, et la France, son pays d’accueil où il réside depuis une dizaine d’années, Sid Ahmed Agoumi a su être présent sur les deux scènes et dans les mémoires grâce à un jeu très pertinent et une présence scénique marquée par un charisme exceptionnel.


C’est à partir d’aujourd’hui que ce grand comédien algérien sera parmi nous pour participer avec ses amis tunisiens, à savoir Zoubeïr Turki, Raouf Ben Amor, Mohsen Ben Abdallah, Raja Farhat et Ezeddine Madani, cette soirée exceptionnelle avec le célèbre dramaturge marocain Tayeb Seddiki. Une soirée maghrébine qu’accueillera, demain soir, le Palais Abdellia, à La Marsa pour rappeler la nécessité de miser sur l’Union du Maghreb Arabe (UMA) dans son aspect culturel.


 

 Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com